Une méthode fiable pour comptabiliser le nombre de manifestants

Une méthode fiable pour comptabiliser le nombre de manifestants

Le nombre de manifestants Gilets jaunes lors des différents actes est souvent très sous-estimé, non seulement par le ministère de l’Intérieur (c’est une lapalissade 😉 ), mais aussi par le Nombre jaune lui–même. Or il existe une méthode très simple pour évaluer le nombre de manifestants.

La méthode : calculer le nombre de m2 occupés par la foule et compter 1 manifestant par m2 (c’est un minimum, il y a souvent plus d’un manifestant par m2).

Exemples à Paris :

  • les Champs-Élysées (1970 m long x 70 m  large = 137 900 m2) contiennent 137.900 manifestants au minimum ;
  • la place de la Bastille (32.250 m2) contient 32.250 manifestants au minimum ;
  • la place de la République : 33.677 manifestants au minimum, etc.

Exemple pratique : sur la photo ci-dessus prise lors de l’acte XIV des Gilets jaunes le 16 février, 1/3 environ des Champs-Élysées est occupé par les manifestants ; il y avait donc environ 46.000 Gilets jaunes au minimum qui défilaient dans Paris ce jour-là.

Cette méthode est-elle entièrement fiable ? Bien sûr que non, mais aucune méthode ne l’est (quand il y en a une et qu’on ne se contente pas de chiffres qui « arrangent », n’est-ce pas M. Castaner ?). Mais au moins permet-elle des comparaisons entre plusieurs manifestations similaires (les différents actes des GJ, par exemple) ou manifestations opposés (les manifs pro-Macron vs les manifs GJ).


Post-scriptum : une autre méthode de comparaison consiste à comparer avec l’affluence de spectateurs dans un stade : allez donc assister à l’entrée des quelques 80.000 spectateurs payants entrant ou sortant du Stade de France pour un match de foot ou de rugby ; vous verrez que ma petite méthode a du bon 😉

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.