Régimes spéciaux : entre le cumul des mandats… et celui des retraites !

La lutte contre le cumul des mandats… est une atteinte intolérable aux droits acquis de certaines catégories de personnel ! Je veux parler des élus et de certains de leurs « régimes spéciaux », celui de leurs retraites, par exemple. Regardez bien la petite vidéo qui suit. (Voir la vidéo)

Elus : le régime spécial par iPolTV

Pour les dubitatifs et les soupçonneux, les données fournies dans le document ci-dessus sont assez faciles à vérifier : la vidéo a été réalisée par la branche française d’Ipol et les simulations effectuées par l’association « Sauvegarde retraites ».

Étonnez-vous après que le « peuple » et ses « représentants » ne combattent pas dans la même catégorie, ne votent pas de concert pour les mêmes projets !

Le fossé se creuse

Pire, le fossé se creuse entre le peuple et ceux qui sont censés en représenter la variété.

Rappelez-vous les mêmes députés qui, lors du dernier plan d’austérité, refusèrent une baisse de leurs émoluments.

Réfléchissez à ce que va gagner le staff des Verts en négociant quelques circonscriptions faciles avec le PS, quitte à bouffer leurs chapeaux antinucléaires dans la bagarre.

Demandez-vous pour quelle raison tant de personnalités de « gauche » se laissèrent séduire par le débauchage sarkozien en 2007. Quitte à tenter de revenir au bercail sitôt le vent tourné.

Une représentation démocratique pervertie

Mauvais esprit de ma part ? En fait oui, vous avez raison, ça doit être la jalousie qui m’aigrit.

Je vous propose un deal pour me détromper : dès que vous rencontrez un élu ou un futur élu, de droite comme de gauche, demandez-lui de vous signer un petit papier dans lequel, en cette période de sacrifices généralisés, il s’engage à renoncer à ses petits avantages catégoriels, à se mettre sous le régime des retraites commun à tous les citoyens.

Mais par delà l’ironie — forcément « populiste », « démagogique », faisant naturellement « le lit du Front national » — ce que pose le maintien de ces régimes spéciaux, ces petites ententes douteuses entre amis, c’est bien le problème de la représentation démocratique.

Pas de représentation démocratique saine possible tant que ces privilèges hérités d’un autre âge  perdureront.

Ou il est mis un terme rapidement à ces prérogatives pernicieuses, ou l’on se décide à dégager sans tarder ceux, tous les malotrus qui en abusent éhontément.

Pour aller plus loin :

– Site d’IPOL France
– Site de l’association « Sauvegarde retraites »

A propos de Pierrick Tillet 3819 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.