Acculés, les Etats-Unis cessent d’alimenter les caisses de retraite

Le lundi 16 mai 2011 était annoncé depuis longtemps comme une date fatidique pour les États-Unis d’Amérique. Ce fut exactement le cas.


Le plafond d’endettement public autorisé du pays de 14.294 milliards de dollars a été atteint comme prévu. Pour pouvoir repousser légalement ce plafond, il aurait fallu un accord du Congrès, qui est dominé par l’opposition républicaine.

Malgré les suppliques pressantes du président Obama, cet accord n’a pas été obtenu à ce jour.  Les États-Unis d’Amérique sont légalement empêchés d’emprunter ces sommes qui font cruellement défaut à leur fonctionnement et que ne leur procure toujours pas une reprise anémique.

« Des conséquences économiques catastrophiques »

Dans une lettre officielle adressée au Congrès, Timothy Geithner, secrétaire au Trésor, vient donc d’annoncer des mesures d’une exceptionnelle gravité : le gel sine die une partie de l’alimentation des caisses de retraites des fonctionnaires à partir de ce sombre lundi.

Si ces mesures n’ont aucune implication sur le versement des pensions dues immédiatement, elles auront « des conséquences économiques catastrophiques » dès le 2 août 2011 précis.

Faute d’obtenir un accord du Congrès à cette échéance du 2 août, les États-Unis se retrouveraient dans l’impossibilité d’honorer certaines de leurs obligations. Une inévitable mise en défaut de paiement s’ensuivrait.

Rappelons que le plafond de la dette publique américaine a déjà été relevée d’urgence en décembre 2009 par un Congrès alors sous houlette démocrate.

La menace d’une crise systémique globale se précise

Pressée par les trublions du Tea Party, la nouvelle majorité républicaine refuse toute autre augmentation de ce plafond, arguant d’un puits sans fond et exigeant en contrepartie un plan crédible de réduction draconienne des déficits.

Mais le volontarisme politique et les réalités économico-financières sont deux choses pas forcément conciliables ! Et le récent miracle d’une entente de dernière minute pour régler le solde du budget 2011 ne s’est pas renouvelé cette fois-ci.

Autant dire que les prévisions du LEAP sur une crise systémique globale à l’automne 2011 (prévisions renouvelées dans son tout dernier bulletin du 15 mai 2011) s’en trouvent largement renforcées.

A propos de Pierrick Tillet 3809 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.