La vidéo supprimée d’une interview de Poutine

[((/public/.Poutine_itv_20122015_m.jpg|Poutine_itv_20122015.jpg|C))|/public/Poutine_itv_20122015.jpg||Poutine_itv_20122015.jpg]  »L’époque est si troublée, les esprits si crispés que la « crédibilité » décrétée des sources prévaut désormais sur la validité des infos, même vérifiées, ou des idées, aussi dignes d’intérêt soient-elles. Qu’un supposé « conspi » annonce qu’il pleut et son info est aussitôt sujette à caution… même s’il tombe des cordes. Alors Poutine, pensez ! »

 »Sa dernière interview vidéo, réalisée le 20 décembre 2015, a été supprimée d’autorité par YouTube. Les propos que le président russe y tient méritent pourtant largement d’être entendus, à défaut d’être obligatoirement partagés. Si tant est que nous prenions nos lecteurs pour des gens responsables, capables de discernement, en voici une copie sauvegardée (avec sous-titres français). À vous de juger, librement. » ///html


/// Extraits : > \[À propos des relations internationales, ndlr\] Je pense qu’on peut négocier avec tout le monde. Nous devons négocier avec tout le monde. Que quelqu’un nous plaise ou non, nous travaillerons avec tout le monde. > > Le problème de l’Europe, est qu’elle ne mène pas une politique extérieure indépendante. Nous n’attendons pas de l’Europe qu’elle renonce à son orientation outre-atlantique. Mais je pense qu’il serait rationnel que nos partenaires européens ne refusent pas nos propositions. Ils pourraient au moins participer à la prise de décision et pas seulement prendre la posture « à vos ordres » à chaque fois que les ordres viennent de quelque part outre-atlantique. > > Nous sommes prêts à travailler avec l’Europe, nous sommes ouverts, nous n’avons pas l’intention de bouder à cause de ses sanctions. > > Nous considérons le peuple turc comme un peuple ami et nous ne voulons pas que nos relations avec ce peuple soient mises en veilleuse. Quant au gouvernement \[turc] actuel, rien n’est éternel sous la lune. > > Dans le cas de la crise syrienne, nous discutons sans problème, et avec le président Assad, et avec la partie américaine, et avec nos amis d’Arabie saoudite et d’autres pays arabes. Pourquoi, sans problème ? Parce que nous ne remuons pas la queue devant tout le monde et ne changeons pas notre position. > > \[À propos des attentats du 13 novembre à Paris\] On ne peut pas éviter les émotions. Mais elles ne doivent pas impacter la qualité des décisions qu’on adopte. > > \[À propos d’une éventuelle nouvelle guerre mondiale\] Dans tous les cas, ce serait une catastrophe planétaire. J’espère vraiment qu’il n’existe plus sur terre d’hommes assez fous pour utiliser les armes nucléaires.

A propos de Pierrick Tillet 3778 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.