Cantona attaque les banques, Lagarde et Besancenot réagissent

Le coup paraissait bénin. Mais la « plaisanterie de potache » d’un ancien footballeur reconverti révolutionnaire commence à sérieusement inquiéter les banques. Au point de contraindre Christine Lagarde, ministre de l’économie et des finances, à monter publiquement au créneau.

Résumons l’histoire : en octobre 2010, lors d’une interview anodine sur Presse Océan, alors que les manifestations contre la réforme des retraites remplissent les rues, Éric Cantona appelle le public à punir les banques en vidant massivement ses comptes. !!! »« La révolution est très simple aujourd’hui » » (E. Cantona) >  »« Le système est bâti sur le pouvoir des banques. Donc il peut être détruit par les banques. Au lieu qu’il y ait trois millions de gens qui aillent défiler dans les rues, ils vont à la banque, ils retirent leur argent et les banques s’écroulent. Pas compliqué ! » » ///html

/// « Pas compliqué », non. Surtout quand l’affaire fait le buzz sur le net (vidéo vue plus de 500 000 fois sur Daily Motion ou You Tube), est reprise en abondance sur le réseau (Facebook, Twitter…), et largement [relayée par la presse étrangère|http://www.lepost.fr/article/2010/11/22/2314081_cantona-et-la-revolution-bancaire-du-7-septembre-censures-en-france.html]. Une date est même officiellement fixée pour l’opération : le 7 décembre 2010. !!!Prolongations Tout cela aurait pu en rester à un sympathique tohu-bohu sans lendemain. C’était sans compter sans la hargne de notre ex-renard des surfaces de réparation. Dès le 29 novembre, il entamait les prolongations sur Libération : >  »« Je constate comme tout le monde cette étrange solidarité qui est en train de naître, alors, oui, le 7 décembre, je serai à la banque. » » Pire (pour les banques), la [page Facebook|http://www.facebook.com/event.php?eid=101996426533405] consacrée à l’évènement décompte au moment où sont écrites ces lignes 27 659 participants dûment inscrits, et 348 577 à se tâter. Tout à fait suffisant pour semer une sacrée zizanie. D’aucuns [révolutionnaires patentés|http://www.npa2009.org/content/banques-besancenot-juge-s%C3%A9duisant-lappel-de-cantona] douchent cependant les enthousiasmes, affirmant certes être  »« séduits » », vouloir aller  »« plus loin » », mais distillant sans trop de retenue leurs doutes : >  »« La réalité, c’est que beaucoup de ceux qui rêveraient de la faire n’ont plus forcément de l’argent sur leur compte en banque. Les capitalistes ont déjà anticipé le truc puisqu’ils font crédit à tour de bras avec de l’argent qu’ils n’ont pas. » » !!!Christine Lagarde ne veut pas jouer au foot Olivier Besancenot (c’est de lui dont il s’agit) est étrangement rejoint par [la ministre Lagarde|http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-Banques-Lagarde-et-Besancenot-repondent-a-Cantona_11425-1606560_actu.Htm] qui, elle, tente d’interrompre un match qui tourne vinaigre : >  »« Chacun son métier : il y en a qui jouent magnifiquement au football, je ne m’y risquerais pas, je crois qu’il faut intervenir chacun dans sa compétence. » » Résultat du match, le 7 décembre. Mais le ver est dans le fruit. Imaginez qu’un petit malin surenchérisse et appelle dans la foulée ses congénères à la grève générale du paiement des échéances de crédits 😉

A propos de Pierrick Tillet 3818 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.