Pour trancher la guerre des sondages, une seule enquête d’opinion qui vaille : le RIC

Pour trancher la guerre des sondages, une seule enquête d’opinion qui vaille : le RIC

Il fallait s’en douter, les « grands » médias et les officines de sondages, toutes aux mains des mêmes milliardaires aux intérêts bien compris, n’allaient pas tarder à essayer de réagir face à la popularité montante des Gilets jaunes.

Dans un premier temps, sonnés par l’ampleur du mouvement, les « grands » médias invitèrent sur leurs plateaux quelques échantillons de ces Gilets jaunes qu’ils connaissaient si mal. Et ceux-ci firent mieux que se défendre face à l’éditocratie interloquée. Qu’on se rappelle Ruth Elkrief (BFMTV) désarçonnée face à un quatuor de Gilets jaunes qui ne mâchaient pas leurs mots.

Les officines de sondage, censées scrutés l’état de l’opinion (avec le prisme déformant, maintes fois démontré, de leurs commanditaires) furent elles aussi bousculées par leurs « échantillons représentatifs » qui manifestaient un clair soutien/sympathie aux émeutiers en jaune (entre 70 et 75% de soutien soutien/sympathie selon les enquêtes Elabe pour BFMTV)

Les contradictions étonnantes (et laborieuses) des enquêtes d’opinion

La réaction de la classe dirigeante bousculée ne pouvait pas tarder. C’est chose faite au moment de ce changement d’année. Plus aucun invité en jaune sur les plateaux télé mainstream (à l’exception de quelques éléments de pacotilles comme Jacline Mouraud ou Benjamin Cauchy). Plus aucune couverture de unes sur les actes 6 (22 décembre) et 7 (29 décembre) menés par les Gilets jaunes, comme j’ai personnellement pu le vérifier sur les trois quotidiens dominicaux de ma région.

Les officines de sondage ne pouvaient être en reste à réagir, de façon fort contradictoire et très laborieuse d’ailleurs. Qu’on m’explique comment « les Français » peuvent être quasi simultanément 70% à approuver les Gilets jaunes, 80% à soutenir le RIC (baromètre Harris Interactive pour RTL et M6 du 28 décembre) et 54% à demander l’arrêt du mouvement des Gilets jaunes « suite aux différentes annonces du gouvernement et chef de l’État » (sondage OpinionWay réalisé pour LCI au lendemain de l’intervention présidentielle du 10 décembre, mais ressorti en ce début d’année de la naphtaline par nombre d’éditorialistes et de commentateurs, sans préciser la date où la question fut posée, c’est-à-dire avant que les Français se rendent compte que les propositions macroniennes étaient du pur pipeau) ?

Une question qui tombe sous le sens pour inaugurer le RIC

Il y aurait bien un outil idéal pour trancher cette guerre (apparente) de l’opinion publique : le RIC (référendum d’initiative citoyenne). Pensez, un échantillon de quelques 48 millions d’individus majeurs contre les 991 pélerins « représentatifs » interrogés par OpinionWay !

Tiens, j’ai une question à suggérer pour ce premier RIC, une question qui tombe sous le sens, mais qu’aucun institut de sondage n’a encore songé – ou oser – poser :

Êtes-vous pour le maintien des institutions de la 5e République (réponse 1) ou pour la formation d’une Assemblée constituante en vue de la création d’une 6e République (réponse 2) ?

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.