Vœux 2019 : que la 5e République ne passe pas l’été !

Vœux 2019 : que la 5e République ne passe pas l’été !

Jamais établir des vœux pour une année nouvelle ne m’aura paru aussi évident, aussi impératif, aussi urgent. J’ai pour l’année 2019, une résolution ferme et deux vœux très pressants.

Résolution : ne participer en 2019 à aucune consultation électorale dans le cadre des institutions de la 5e République

Jamais une révolution n’est née d’une élection organisée dans le cadre d’institutions que la révolution entendait détruire. Voilà pourquoi je ne participerai à aucune consultation organisée en 2019 dans le cadre des institutions de la 5e République visant à récupérer le mouvement des Gilets jaunes, ou à le court-circuiter :

  • abstention aux élections européennes du 26 mai (scrutin de toute façon totalement inutile), avec ou sans liste parasite estampillée “Gilets jaunes” ;
  • pas de participation à des législatives anticipées suite à une éventuelle dissolution de l’Assemblée nationale (n’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon et à la France insoumise).
Tweet de Priscillia Ludosky, une des initiatrices du mouvement des Gilets jaunes.

Vœux 1 : que le mouvement Gilets jaunes monte en puissance tout au long de cette année 2019

Après une période d’accalmie hivernale très relative, mais aisément explicable par le besoin de reprendre son souffle après une saison 1 très tonique et l’envie de passer les fêtes de fin d’année en famille, je crois sincèrement que le mouvement des Gilets jaunes montera en puissance au cours de cette année nouvelle. Et ce pour deux raisons :

  • parce que, même forts d’incontestables victoires en 2018, les Gilets jaunes n’ont encore rien obtenu qui puisse améliorer la situation sociale précaire d’une grande partie d’entre eux et calmer ainsi leur colère ;
  • parce que la joie et la fierté d’avoir inventé une nouvelle manière de vivre ensemble sur leurs ronds-points (« notre seconde maison ») est un autre puissant stimulant à l’action qui prévaut largement sur les risques de désespoir et de renoncement.

Vœux 2 : que la 5e République ne passe pas l’été

Le point d’orgue de mes vœux pour cette année 2019 est que la 5e République ne passe pas l’été de l’année qui vient ; que ses institutions pourries soient impitoyablement détruites ; que ses tristes acteurs corrompus, sa cour de malfaisants cyniques, soient impitoyablement chassés et mis hors d’état de nuire.

S’il est une chose que les Gilets jaunes ont appris lors de la saison 1 de leur soulèvement, c’est bien qu’il n’y a strictement rien à espérer du lamentable avatar macroniste mis en place en 2017 par un système à bout de souffle pour assurer sa survie au sein d’une Union européenne mortifère. Rien à attendre d’une police et d’une justice tant que celles-ci seront au service exclusif d’un (dés)ordre que nous combattons. Rien à apprendre de médias qui n’en sont plus, réduits à n’être plus que de viles officines de propagande mensongère. #NoRespect !

Le mieux est donc qu’on en finisse au plus vite. Ce vœux, vital, déterminant pour l’avenir de notre pays et de notre peuple, me paraît tout à fait de l’ordre des possibles.

Bonne année de sécession populaire à tous !

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.