Fake news : autopsie d’une manipulation politique et médiatique à partir d’une vidéo tronquée

Fake news : autopsie d’une manipulation politique et médiatique à partir d’une vidéo tronquée

Grand émoi dans les milieux du pouvoir et dans les salles de rédaction mainstream : samedi soir sur les Champs-Élysées, de « courageux » policiers plein de sang froid (l’un d’eux sort tout de même son pistolet) auraient échappé à la vindicte de très « méchants » Gilets jaunes.

Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, se fendait d’un tweet outragé [illustration ci-dessus] avec une vidéo à l’appui, reprise par tous les « grands » médias français frémissants d’indignation. La vidéo  diffusée par les médias :

Or cette vidéo est tronquée. Y manque le début déterminant pour bien comprendre la scène. Dans ce début, on voit clairement les policiers lancer au moins une grenade GLI F4 de désencerclement dans une foule qui défilait pacifiquement et ne les menaçait en rien. La vidéo complète :

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.