Gilets jaunes saison 1 : un formidable succès… en route pour la saison 2 !

Gilets jaunes saison 1 : un formidable succès… en route pour la saison 2 !

La saison 1 du soulèvement des Gilets jaunes va probablement s’achever par un dernier baroud d’honneur avec l’acte 6 du 22 décembre. Un formidable succès qui appelle une saison 2.

Quoi, comment ? s’exclameront les grognons, mais qu’a-t-on obtenu ?

Je m’explique : les révolutions sont toujours menées par des minorités agissantes (les Gilets jaunes sur les ronds-points aujourd’hui). La première tâche de ces minorités agissantes n’est pas de voir leurs revendications satisfaites (le RIC, la hausse des revenus précaires…), mais de conquérir le soutien des populations, toujours un peu amorphes, un peu frileuses, mais qui, une fois conquises, vont aider les mutins à faire triompher leurs revendications, leurs révolutions.

Et là, franchement, c’est archi gagné sur toute la ligne :

  • 70% des Français continuent de soutenir le mouvement des Gilets jaunes malgré le forcing des médias pour déconsidérer le mouvement (sondage Elabe pour BFMTV).
  • 82% des mêmes Français favorables au RIC (Référendum d’initiative citoyenne), malgré le zèle des éditocrates pour diaboliser cette revendication emblématique des Gilets jaunes (sondage Elabe pour BFMTV).

Lors de leur saison 1, les Gilets jaunes ont incontestablement gagné la bataille de l’opinion

Saison 2, acte 1 : les retrouvailles avant l’action

Aujourd’hui, les troupes sont un peu fatiguées, les fêtes arrivent. Tout le monde a besoin de souffler. C’est normal.
Mais dès début janvier, il sera temps de lancer la saison 2. Certains redoutent le découragement, l’enlisement, le flop. À mon avis, ils ont tort pour deux raisons :

  • le pouvoir est manifestement ko debout, en mode panique, sonné par les évènements de la saison 1 au point de faire absolument n’importe quoi et de se ridiculiser un peu plus chaque jour aux yeux d’une opinion qui le déteste ; lui, a clairement perdu la bataille de l’opinion lors de cette saison 1 (cf. l’effondrement cuisant de Macron dans les sondages) ;
  • rien n’est encore réglé du côté de l’urgence sociale, ce qui devrait continuer à alimenter le carburant colère des Gilets jaunes agissants, mais aussi renforcer l’impatience et l’exaspération de la population.

Si j’avais un « bon conseil » à donner à mes jeunes amis Gilets jaunes pour leur saison 2, ce serait celui-ci : le premier épisode, l’acte 1 de votre saison 2, dès début janvier 2019, devrait être celui des retrouvailles, sur les ronds-points, sur les réseaux sociaux, pour préparer méthodiquement, calmement, la stratégie à venir.

Si ce premier épisode est suffisamment convaincant, fait montre de la cohérence, de la détermination, mais aussi du sérieux des Gilets jaunes, si vous parvenez à présenter clairement votre projet pour la saison 2 à une opinion traditionnellement passive, alors je suis prêt à parier qu’une part grandissante de celle-ci vous rejoindra dans l’action.

Bonne fin d’année à tous, reposez-vous bien, vous avez été formidables.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.