Non, ils n’arrêteront pas la révolution Gilets jaunes avec un attentat

Pas de unes sur les Gilets jaunes ce mercredi matin dans les médias, mais des pleines pages sur la tragédie de l’attentat de Strasbourg.

Le président Macron se précipite au ministère de l’Intérieur place Beauvau. L’indignation est à comble. Les victimes déplorées. L’urgence attentat proclamée…

Mais le soulèvement des Gilets jaunes continue et ne s’arrêtera pas devant ce fait divers sordide.

Nous déplorons, nous aussi, les morts et les blessés de Strasbourg. Mais nous regrettons qu’il ne fut pas fait si grand cas des victimes Gilets jaunes tués ou gravement blessés et mutilés par les forces de l’ordre.

Non, nous n’aurons pas l’indécence de partager les thèses complotistes qui insinuent combien ce drame tombe bien opportunément pour un pouvoir aux abois. Mais nous soulignerons l’incroyable responsabilité de ce pouvoir, incapable une nouvelle fois d’arraisonner, de neutraliser, d’arrêter un vulgaire petit voyou fiché S, dûment identifié et localisé.

Aujourd’hui, l’état d’urgence sociale et ses millions de victimes prévalent grandement sur l’état d’urgence attentat proclamé pour l’acte sordide d’un détraqué isolé.

Le 15 décembre, se jouera bien l’acte V de la révolution Gilets jaunes.

A propos de Pierrick Tillet 3646 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.