PANDÉMIE GRIPPALE : L’EUROSTAR FRAPPÉ À SON TOUR

Cinq Eurostars cloués par la grippe sous le tunnel de la Manche dans la nuit de vendredi à samedi, victimes du froid et de la neige ! Vite au vaccin !

Que des produits-phares de l’industrie high-tech comme ces rames ferroviaires sophistiquées puissent éternuer aux premiers frimas et garder encore le lit plus de quatre jours après, est un camouflet retentissant à la toute-puissance revendiquée du genre humain face à son élément naturel. Avec les intempéries, tous ces problèmes de transports ferroviaires, routiers, électriques (plus de deux millions d’habitants de la région PACA viennent d’être brutalement privés d’électricité) sont à la mesure de la confusion dans laquelle s’achève cette désolante année 2009. __La chasse aux responsables, preuve de la prétention humaine à la supériorité__ On remarquera la célérité avec laquelle, à chaque fois, tout le monde part en quête des responsabilités, affiche son indignation contre le sort, clame sa volonté de lui river le caquet. Bussereau (ministre des Transports) réclame une enquête à cors et à cris sur l’interruption  »« pas admissible » » du trafic. Zébulon (président de la République)  »« exige » » la reprise dudit trafic mardi 21 sans faute (faute de quoi, il fait quoi ? Tirer lui-même les rames avec les dents, sans doute ? ) Chercher des responsables, que dis-je, des coupables humains à toutes les catastrophes d’origine naturelle, à tout ce qui vient contrarier la bonne marche de nos sociétés « supérieures », est une autre preuve de nos prétentions de nouveaux demis-dieux à vouloir dominer notre élément. Si nous ne maîtrisons pas les éléments naturels et leurs conséquences sur nos technologies, ça ne saurait évidemment être parce que nous sommes soumis au bon vouloir de ceux-là. Mais forcément parce que quelques andouilles de l’espèce ont failli à leur mission de maîtres de l’univers. Une bonne gelée neigeuse ? un vilain coup de froid ? une éruption volcanique ? Livrez-nous les responsables ! On se marre devant les excuses de ceux (les « andouilles ») qui se défaussent d’avance de toutes responsabilités. Celle des dirigeants d’Alstom, fabricant des péteux joujoux, vaut son pesant de rigolade : les rames en question auraient dépassé leur date limite de garantie ! Comme un trivial radio-réveil ou un banal grille-pain ! __Une leçon d’humilité infligée aux « maîtres du monde et des éléments »__ Et puis, bien sûr, il y a les « victimes ». Plus de 2000 zozos à se peler les fesses dans l’ombre et le froid, des heures durant, pratiquement privés d’eau et de nourriture, sans messages sensuels sussurés par d’envoutantes hôtesses pour calmer leur « extrême angoisse » et leur expliquer le pourquoi du comment. Bah, si vous voulez bien, on va établir une priorité dans l’ordre des urgences. Les passagers de nos Eurostars ne sont pas morts de faim, ni de soif, ni de froid, que je sache ! Ils en auront été tout juste pour une bonne trouille et quelques souvenirs pour les longues veillées d’hivers infernaux. Selon Dominique Baudis (eurodéputé du PPE) qui était du foireux voyage, certains d’entre eux auraient d’ailleurs  »« bien rigolé » » de cette  »<< situation scandaleuse >> » et de cet  »« enchaînement d’évènements aberrants » ». Vous savez quoi, je trouve ça plutôt rassurant, moi, de voir la nature venir un peu affoler et rappeler à l’ordre nos obséquieuses fourmis si gonflées d’importance. Ça vous incite à l’humilité, ce genre d’aventure, vous ne trouvez pas ? Et tenez, si nos autorités indignées tiennent vraiment à faire un exemple, je leur suggère de remplacer au plus vite Pepys le sec (directeur de la SNCF) par la désopilante Bachelot (ministre de la grippe). Ça ne servira à rien, mais ça rajoutera à notre franche poilade.

A propos de Pierrick Tillet 3883 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.