LE RENDEZ-VOUS CHEZ L’OPHTALMO

Ouf, on l’a eu ! Le rendez-vous chez l’ophtalmo. Pour ma mioche, la petite dernière. Nous voilà enfin dans la salle d’attente du Dr K. Enfin non, plutôt son remplaçant, à la clinique St M. de cette grande ville basse normande. Il est 8h00 du matin. Ce qu’on a pu en baver pour l’obtenir ce rendez-vous ! Rencontrer un médecin « spécialiste » relève aujourd’hui du parcours du combattant et du supplice chinois pour ce qui est de la patience. Six, huit mois, voire un an de délai ! Là, nous avions bénéficié, pensions-nous, d’un passe-droit de faveur : trois toutes petites semaines.

__Une salle d’attente singulièrement encombrée__ 8h15. Dans la salle d’attente, onze personnes. En réalité, huit patients, parce qu’il y a les accompagnés. Silence feutré. Chacun plongé, qui dans son magazine, qui dans son livre, qui dans ses pensées. À peine quelques mots étouffés échangés. Il ne se passe rien. Arrive alors la question qui tue : ///html

― À quelle heure votre rendez-vous ?
― Huit heures.
― Ah bon, moi aussi !
― Moi aussi !
― Moi aussi, c’est pas croyable !…

/// __Le « bétail » rue dans les brancards__ Les huit patients ont TOUS rendez-vous à huit heures ! Et pas un qui n’ait encore été appelé en consultation. Normal, le doc « remplaçant » est en retard. La colère gronde dans la salle d’attente. Derrière la porte ouverte du salon, la secrétaire de l’accueil pique du nez sur l’écran de son ordinateur. Les langues se délient : ///html

― Y a plus de respect !
― C’est n’importe quoi, on nous prend pour des c…
― Du bétail !
― Et encore, heureusement que ce matin, on te fait pas le fond de l’œil…

/// 8h20. Voilà le messie qui arrive. Passe dans l’entrebâillement de la porte de la salle d’attente, raide comme un i, sans un mot, sans un regard pour les patients de plus en plus fulminants. __Des consultations au pas de charge à 60 euros les dix minutes__ Commence alors le défilé au pas de charge des consultations. À raison d’une à 60 euros toutes les dix minutes. Voici le premier des huit patients qui se lève. Aussitôt remplacé sur sa chaise par une nouvelle venue qui se tient l’œil gauche avec une compresse, l’œil droit étonnée par les mines renfrognées qui l’accueillent. ///html

― Et vous, à quelle heure vous avez rendez-vous ?
― Huit heures trente, pourquoi ?
― Ah, vous êtes la première des « huit heures trente » ! (Rire sarcastique général)

/// Il y aura au moins une lueur dans la grisaille de cette kafkaïenne matinée. Les « patients », dépassant pour une fois ce sentiment d’infériorité qui accable le malade devant toute autorité médicale, n’hésitèrent pas à dire vertement son fait à notre Diafoirus suffisant et à son entourage. Dans cette clinique cossue aux murs immaculés qui masquaient bien mal la confusion et la désorganisation ambiantes, il régnait ce matin-là comme une fièvre réjouissante de saine mutinerie. Pas franchement encore une révolution. Mais une petite révolte qui faisait du bien par où elle passait.

A propos de Pierrick Tillet 3814 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.