LA MÈRE QUI VOULAIT « COUPER »

Quelle drôle d’histoire ! Vous vous rappelez (peut-être déjà plus d’ailleurs), cette femme en instance de divorce, qui avait disparu de son chalet du Grand-Bornand avec ses deux enfants de quatorze et quinze ans, le futur ex, la justice et la police aux trousses ? Eh bien, elle vient d’être retrouvée. Ou du moins, elle s’est signalée. Elle voulait juste, dit-elle, << couper >>.

C’est-à-dire qu’elle était partie comme une grande (45 ans) se mettre au vert, au bord de la mer, avec sa progéniture, tout téléphones éteints. Pour << couper >>. Alerte ! Prévenu par le mari, enfin le futur ex (il travaillerait au ministère de l’Intérieur ; n’en ratent pas une, ceux-là !), le procureur d’Annecy fait feu de tout bois : << Cette femme a peut-être disparu en montagne, on ne sait pas, aucune piste n'est écartée, y compris celle d'un accident, d'un suicide ou d'une fuite avec les enfants. >> La police scientifique est sur les dents. Elle passe l’appartement « abandonné » du Grand-Bornand au tamis avec du « blue star », un produit censé détecter les traces de sang. Notre procureur en rajoute une couche : << Toutes les vérifications ordinaires vont être faites, téléphone, dépenses d'argent, nous allons aussi nous intéresser aux relations que cette mère entretient avec ses proches. >> << Disparitions inquiétantes >>, titrent les médias aux abois. C’est tout juste si la France entière ne suspend pas son souffle. Et puis la femme, qui voulait « couper », ouvre la radio, entend la nouvelle depuis le camping où elle se la coulait douce, avec ses mômes… << J'ai été très surprise... je suis restée très perplexe... tout un pataquès... >> Encore heureux qu’elle n’ait pas vu les molosses masqués du GIGN débarquer lomme dans un vulgaire village corrézien ! Le procureur pousse un ouf de soulagement : << Ils ne sont plus disparus. La procédure d'enquête est close. >> Puis de conclure : << Toute personne a le droit d'aller et venir comme elle veut. >> Ça va mieux en le disant. ///html

Notes
Source des infos : AFP

///

A propos de Pierrick Tillet 3658 Articles
Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation.