LE POKER MENTEUR DES SALOPARDS

L’annonce conjointe par les principaux gouvernements européens d’un plan d’aide aux banques de plus de 1700 milliards d’euros n’a pas la moindre signification. Il n’y a pas la moindre existence d’une telle somme dans les caisses de ces États. Il n’y a pas la moindre chance qu’elle puisse être remboursée par leurs contribuables (ou alors il faudrait des centaines d’années). Il n’y a pas la moindre chance non plus que les banques puissent un jour rembourser une telle dette. Ce qui vient de se passer est ce qu’on appelle au jeu de poker, un vaste coup de bluff. Celui-ci ne repose absolument sur rien, sinon la crédulité active des partenaires.

Car ceux-ci sont assis sur un château de cartes sans la moindre valeur, et ont impérativement besoin de croire le contraire. L’annonce de ce plan cousu de fil blanc n’est rien d’autre qu’une fuite en avant désespérée pour tenter d’enrayer le naufrage désormais inéluctable de tout un système. La hausse vertigineuse des places boursières, consacre-t-elle un changement radical de situation ? Non, juste un pari de quelques fous furieux sur un avenir (le leur) foutu d’avance. Une mise démentielle de psychopathes, « pour voir ». J’attends de voir ! Au poker, les coups de bluff ne durent que ce qu’ils durent. Surtout lorsqu’ils sont aussi grossiers. Il en est ainsi de celui-ci. La faillite avérée du système financier ne sera masquée que quelques jours, quelques semaines tout au plus, bientôt rattrapée par l’effondrement très prochain de l’économie réelle. L’effondrement de l’économie réelle est d’ores et déjà amorcée et ira s’accélérant dans les prochains mois. L’alarme en a été lancée dès le lundi 13 octobre 2008 par la [CGPME|http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5965869] (Petites et Moyennes Entreprises) et par l’[UIMM|http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/13/la-contagion-gagne-les-entreprises-s-inquiete-l-uimm_1105968_1101386.html] (métiers de la métallurgie). L’Assedic a donné [l’alerte|http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=5960499] sur la brusque flambée du chômage en septembre. On peut raisonnablement fixer l’échéance de cet effondrement de l’économie réelle à mi-2009 au plus tard. Je ne donne pas cher des vapeurs de nos boursicoteurs et de nos glorieux gouvernants du G7 ou d’ailleurs. Ceux-ci ne nous tireraient que quelques rires de compassions amusées, si les conséquences de leurs actes pour la planète n’étaient pas aussi dramatiques. Car au-delà de leur gesticulation imbécile et pitoyable, cette bande de salopards vient une nouvelle fois de cracher ouvertement à la face du monde l’étendue de son ignominie et de son obscénité. Ces milliards de milliards de milliards sortis de leur infâme chapeau pour voler au secours de leur misérable jouet ! Quand les portes de leurs sales coffres ne s’entrouvrent que parcimonieusement pour pallier à la misère, à la faim dans le monde, aux saccages écologiques qu’ils ont créés. Quand les conditions climatiques et les forfaits de leurs pions dictateurs locaux poussent des milliers et des millions de gens à [l’exode|http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/10/13/la-crise-ecologique-facteur-croissant-de-migrations_1106131_3244.html], et jusqu’à nos portes où on les enferme pour les rejeter à la mer en osant clamer qu’on n’a pas les moyens d’accueillir toute la misère du monde. Cette bande de salauds, les « grands », disent-ils, et leurs valets soumis, je leur crache à la gueule. Et attend serein le prochain gadin, car après une mise aussi démesurée, je serais curieux de savoir quelles cartes il leur restera à jouer, comment nos joueurs trouveront à surenchérir et à se refaire. Oui, j’attends aussi de voir la mine de ces inconscients lorsque sera retombée toute cette éphémère « euphorie d’agonisants ».

A propos de Pierrick Tillet 3741 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.