Mmes & MM. de la « Société des Journalistes », on vous emmerde !

Mmes & MM. de la « Société des Journalistes », on vous emmerde !

La guerre entre le vieux monde pourri et le monde d’après est déclarée, disais-je. La caste compassée de la « Société des journalistes » mainstream a cru bon de dégoupiller aujourd’hui sa petite grenade merdeuse.

Au fait, c’est quoi, cette « association de journalistes » de cette si bonne « SDJ » qui proteste outragée en exigeant respect de ceux qui la critiquent ? Quel est son objectif ? Réponse sur sa page Wikipédia :

« Son objectif est de faire respecter un minimum d’indépendance journalistique, notamment face aux pressions des actionnaires, et de veiller au respect de la charte de déontologie des journalistes. »

À pisser de rire, n’est-ce pas, venant de la part de gens qui travaillent aux ordres d’une poignée de milliardaires, qui nous ont pourri la dernière présidentielle en prenant fait et cause, dans un déluge de couvertures partisanes, pour le poulain de leurs patrons, en ignorant ou en méprisant les autres candidats, qui participent à coups de fake news sur leurs unes pourries à la stupide propagande anti-russe ou à la  propagande anti-Chavez initiée par leur maître américain, fumées grossières pour masquer le pillage en règle des sociétés occidentales par la mafia des lobbies ?

Et les voilà qui font mine aujourd’hui de s’étonner, bouches en cul de poule, qu’on les emmerde et qu’on les envoie chier sans ménagement.

 

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.