« ACCORD DE PAIX » ou NOUVELLE PHASE DE GUERRE ?

((/images/g8.jpg|g8|L)) Voilà qu’on nous claironne qu’un projet franco-américain de résolution du conflit est « enfin » en cours d’adoption à l’ONU. « Un accord de paix, » nous susurre-t-on, qui devrait être voté avant le 15 août. Quelle farce sinistre ! En réalité, cette prétendue résolution n’est rien moins que la nouvelle phase de la guerre impitoyable menée par les puissances riches du Nord (dites occidentales) contre le reste du monde.

Ce « projet » a été élaboré par un des acteurs directs de cette guerre (les USA qui arment Israël) et un acteur passif (la France de Douste-Blazy). Selon le correspondant de [Haaretz|http://questionscritiques.free.fr/edito/haaretz/Aluf_Benn/resolution_conseil_de_securite_060806.htm], les Israéliens eux-mêmes ont participé à sa formulation. Et les Libanais ? Un « accord de paix » qui ne demande pas à Israël de quitter le Liban, qui impose un embargo sur les armes aux forces non-gouvernementales du Liban (en clair le désarmement du Hezbollah), qui demande la restitution des deux soldats de Tsahal enlevés, mais mentionne à peine celle des prisonniers libanais. Et on s’étonne que les Libanais rechignent ! Pendant que les Israéliens se frottent les mains. La phase de destruction par Israël des infrastructures libanaises (à défaut de celle du Hezbollah) étant considérée comme achevée, on passe résolument à la suivante. Celle-ci consiste à envoyer une force d’interposition internationale (j’attends de connaître sa composition !) dont l’unique but sera de paralyser toutes vélléïtés de révolte contre un monde occidental tout-puissant et essayer de consolider ce qu’il faut bien appeler une « position stratégique ». Il y a fort à parier que cette aventure se terminera comme la précédente$$Le 23 octobre 1983, 58 parachutistes français étaient tués dans l’attentat qui visait leur poste à Beyrouth. Non loin de là, 241 marines américains étaient tués dans un autre attentat. Des troupes qui faisaient partie d’une force multinationale sous l’égide de l’ONU.$$, par un départ la queue entre les jambes des dignes représentants de la « civilisation ». Qu’on me pardonne l’abus des guillemets, je les utilise comme on manipule des pincettes, en me bouchant le nez. J’enrage de voir que le nom de mon pays, la France, est associé à ces tristes manœuvres. Car la guerre en cours est loin d’être terminée. Et je serais prêt à parier que les Occidentaux ne la gagneront pas. L’Histoire montre que les empires sont toujours des colosses aux pieds d’argile. Leurs armées surpuissantes ne peuvent l’emporter que sur d’autres armées classiques. Pas sur des peuples recourant à la guérilla. Des peuples qui de surcroît ne cèdent plus à la peur, comme le note le journaliste anglais Robert Fisk dans son [article|http://questionscritiques.free.fr/edito/Independent/Robert_Fisk/crimes_de_guerre_050806.htm] du 5 août 2006 publié dans The Independent. « Et une fois qu’un peuple n’est plus terrorisé, écrit-il, on ne peut lui réinjecter la peur. C’est pourquoi la politique d’Israël consistant à briser les Arabes dans la soumission ne fonctionne plus. » Voilà comment se sont écroulés les empires coloniaux après la Seconde guerre mondiale, comment ceux qu’on appelait les Pieds-noirs d’Algérie ont été contraints de fuir leur « pays » avec armes et bagages, comment les États-Unis sont en train de s’enliser en Irak et en Afghanistan, et que l’Amérique latine commence à se rebiffer sous l’impulsion d’un Chavez ou d’un Morales. Avez-vous remarqué comme en un rien de temps se sont déchirés leurs oripeaux de bonne conscience, sont tombés les masques de leur morale à deux sous ? « Lutte du Bien contre le Mal, du Monde Libre contre les forces obscurantistes », sermonnaient-ils encore récemment. Et maintenant ? « Monde Libre », vraiment ? C’est à pleurer. Désastre pitoyable, dans le sang et les cendres, d’un sale monde à l’agonie.

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.