Aquarius : générosité espagnole, courage corse, lâcheté française

Aquarius : générosité espagnole, courage corse, lâcheté française

Devant le refus de l’Italie et de Malte d’accueillir l’Aquarius et ses 629 migrants naufragés, l’Espagne a proposé ses bons offices. Mais il y a plus près que le port de Valence : la Corse.

Le manque de vivres et les conditions météo interdisaient de toute façon en l’état la possibilité d’un voyage de plusieurs jours dans des eaux déchaînées.

Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse a donc proposé à SOS Médecins France d’accueillir son bateau l’Aquarius dans un port corse.

On apprend entretemps que des vivres vont être acheminés vers l’Aquarius, que les 629 réfugiés vont être transbordés sur un navire italien qui les conduira à Valence, malgré la distance, malgré une mer hostile.

Il n’en reste pas moins vrai que la côte corse est toujours deux fois plus proche et accessible à l’Aquarius que le port espagnol. Le silence du gouvernement français aux propositions de Guy Talamoni est assourdissant…

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.