Acte 6 : Gilets jaunes farceurs, policiers décontenancés, pouvoir et médias une fois de plus grotesques

Acte 6 : Gilets jaunes farceurs, policiers décontenancés, pouvoir et médias une fois de plus grotesques

En changeant au tout dernier moment leur lieu de manifestation parisienne, les Gilets jaunes auront au moins réussi à mettre les rieurs de leurs côtés et à renforcer l’incroyable popularité dont ils bénéficient.

Camions à eau à Versailles le 22/12

Attendus de pied ferme pour leur acte 6 devant le palais de Versailles (fermé pour l’occasion) par les forces de l’ordre, les journalistes et les caméras de télé, les Gilets jaunes ont finalement posé un beau lapin à leur comité d’accueil en se retrouvant… à Montmartre [photo d’en-tête].

Pour ceux qui ne connaissent pas Paris, Montmartre est fait de ruelles étroites en pente et d’escaliers, peu accessibles aux fourgons, aux camions à eau et aux blindés de la maréchaussée. De toute manière, les forces de l’ordre arrivèrent après la bataille (ils ne furent pas été les seuls : même les casseurs ne parvinrent pas ce jour-là à remonter les côtes) et se retrouvèrent penaudes et impuissantes, contraintes de suivre le mouvement en queue de défilés .


Policiers dans le quartier Montmartre le 22/12 (vidéo La Plume libre)

De fait, le lourdingue dispositif policier fut totalement débordé sur tout Paris où se multipliaient des défilés imprévus et imprévisibles : Montmartre et ruelles alentours, rue de Rivoli, quartier Haussmann, quartier Opéra… Le pouvoir et les médias, impatients de lâcher leurs éléments de langage – “essoufflement”, “essoufflement” – achevèrent de se ridiculiser en annonçant, un brin précipitamment, 800 manifestants en tout et pour tout sur Paris (chiffre corrigé à 2000 en fin de soirée, ce qui était toujours aussi ridicule – cf. photos et vidéo ci-dessous).

Paris rue de Rivoli (qui contenait déjà à elle seule les 2000 manifestants annoncés par les autorités pour tout Paris !)
Paris secteur Montmartre
Paris Champs-Élysées

Paris quartier Opéra le 22/12 (vidéo La Plume libre)

En bref, une nouvelle réussite d’autant qu’en province, les rassemblements ne désarmaient pas non plus, entre occupations massives de centres villes, reprise de péages perdus ou blocages de frontières, malgré plus d’un mois de mobilisation intensive et l’approche des fêtes de fin d’année. Reportages par tweets interposés (bien plus crédibles, mais vous le savez déjà, que ceux des tristes médias de propagande) :

 

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.