Enfin une victoire de l’Occident face à la Russie

La “victoire“ du groupe ukrainien Kalush Orchestra à l'Eurovision 2022

Les agitations frénétiques de l’Occident autour du problème ukrainien ont quelque chose de pathétique.

Agitation dans le vide

Ces livraisons d’armes massives qu’on ne voit toujours pas intervenir sur le champ de bataille.

Ces milliards de dollars promis à un chef d’État détraqué sans que les donateurs sachent trop dans quelles poches ils tombent.

Ces sanctions qui se retournent contre les sanctionneurs. Cette inflation accélérée. Ces menaces de pénuries énergétique, alimentaire, matérielle…

Une agitation dans le vide d’un empire défaillant contraint de mener une guerre par procuration avec quelques néo-nazis détraqués.

Une victoire dérisoire et entachée de tricherie

Quelle ironie que de voir le tueur fou de Buffalo dans l’État de New York arborer le même insigne nazi que les fous furieux d’Azov.

Mais tout n’est pas perdu. L’honneur est (momentanément) sauf. L’Occident vient enfin de remporter une éclatante victoire avec une chanson à vocation quasi militaire : le grand prix de l’Eurovision 2022 attribué, ô surprise… à l’Ukraine !

« Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l’Europe ! » (Volodymyr Zelensky)

“Victoire” plus dérisoire – et qui plus est, vient-on d’apprendre, entachée de tricherie ! –, tu meurs.

A propos de Pierrick Tillet 4095 Articles
Un voyageur à domicile en quête d'une nouvelle civilisation.