États-Unis : la guerre civile froide… en attendant pire

pro_trump_supporters.jpg

Membres d’une milice de supporters pro-Trump armés de fusils semi-automatiques à Atlanta le samedi 18 février.

Quittons un instant la scène lamentable de la présidentielle française et voyons ce qui se passe aux États-Unis depuis l’élection du vilain canard Trump. Eh bien, nous assistons-là à une véritable guerre civile froide entre les partisans de l’establishment défait et le nouveau président.

Les cinq principes de la propagande de guerre, selon Michel Collon

Michel Collon, vous connaissez ? Belge, écrivain et journaliste indépendant, il livre sur son site Investig’Action des analyses au scalpel du monde dans lequel nous vivons. Sa dernière contribution m’a valu moult recommandations. Michel Collon y invite à détecter les « médiamensonges » sur la guerre que mène la France au Mali.

LA GUERRE CONFISQUÉE

Ce qui frappe une fois de plus, dans cette guerre de Gaza, c’est la tentative pour en escamoter les réalités sur le terrain. Pas d’images des évènements, à peine quelques vidéos lointaines de fumées s’élevant au dessus de silhouettes d’immeubles. Enfin, rien sur les médias occidentaux officiels ! Parce que des images, des reportages, des vidéos intra-muros, il en existe à la pelle sur les sites arabophones, notamment celui d'[Al Jazeera|http://english.aljazeera.net/]. Ainsi ce document sur le bombardement tragique d’une école pourtant sous couleur de l’ONU… ///html

///

Outing : oui je lis Sputnik et Russia Today (et je vais continuer)

Parlement_europeen_resolution_anti-media.jpg23 novembre 2016 : le Parlement européen vote une résolution pour « répondre à la guerre de l’information menée par la Russie et les terroristes islamistes >>.

N’en déplaise aux députés européens qui viennent de voter une résolution grotesque pour << contrer la propagande russe et de Daesch >>, je confesse que les médias russes Russia Today et Sputnik font partie de mes sources d’information régulières.