Macron à Trump : « Les Français vous aiment »

Trump_Macron_14_juillet.jpg
<< Il adore tenir ma main >> (Trump)

À peine de retour de son voyage-éclair du 14 juillet à Paris, le président américain Donald Trump a raconté dans une interview à la journaliste Maggie Haberman pour le New-York Times les conditions de son invitation par le nouveau président français. (Vous pouvez parier, chers lecteurs, que vous n’êtes pas prêts de découvrir cette interview haute en couleur dans un média français !)

Extraits :

TRUMP : Enfin, Napoléon n’a tout de même pas très bien fini. C’est ce que j’ai dit au président [Macron, ndlr] et j’ai ajouté : alors quoi, avec  Napoléon ? Il a dit : « Non, non, non. Ce qu’il a fait était incroyable. Il a conçu Paris [ndlr : Macron confond Napoléon Bonaparte avec Napoléon III !]. » [incompréhensible] Le réseau des rues, la façon dont elles sont articulées, vous savez, en forme de rayons. Il a fait tant de choses même au-delà. Son seul problème est qu’il n’est pas allé en Russie ce soir-là parce qu’il était pris par d’autres activités, et ils sont morts de froid. Combien de fois la Russie a-t-elle été sauvée par le temps ?

Tweet_Riche_1.jpg

HABERMAN : Il était plein de déférence avec vous.
TRUMP : C’est un super type. Élégant. Fort. Il adore tenir ma main.
HABERMAN : J’avais remarqué.
TRUMP : Les gens ne réalisent pas combien il adore tenir ma main. Et c’est très bien, tant que ça dure.

Tweet_Riche_2.jpg

TRUMP : Ah, ils m’ont demandé. Ce qui était intéressant — alors, quand Macron m’a demandé [de venir à Paris le 14 juillet], j’ai dit : « Pensez-vous que ce soit une bonne chose pour moi de venir à Paris ? Je viens juste de rompre les Accords de Paris [sur le climat]. » Il a répondu : « Ils vous aiment à Paris. » J’ai dit, « d’accord, je voulais juste ne pas vous blesser. »

Tweet_Riche_4.jpg

=> Source de l’info : New-York Times via fil Twitter de Pascal Riché (L’Obs)


Post-scriptum :

On attend maintenant le démenti de ces propos imbéciles par l’Élysée. Car jusqu’à preuve du contraire, il est un fait que les déclarations de Trump n’engagent que leur auteur. En attendant, histoire de rigoler un peu, regardez donc comment Macron fit son Sarko lors du dernier G20 de Hambourg le 8 juillet dernier, en rompant délibérément les rangs pour figurer aux côtés du président américain sur la photo officielle :

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.