La manipulation d’une opinion (très complaisante)

C’est l’été, le moment de la réflexion. Celle-ci par exemple, relevée sur le site Les Crises : en mai 1945, l’Ifop mena une grande enquête auprès des Français pour savoir qu’elle était selon eux la nation qui avait le plus contribué à la défaite de l’Allemagne

Un peu de patience, nous allons vous donner le résultat de ce sondage. Mais avant, sachez que la même question fut posée par le même institut aux Français en 1994, en 2004 et en 2015. Vous êtes prêts ?

IFOP_victoire_1945.jpg

Estomaqué par ce retournement spectaculaire de l’opinion, vous vous dîtes naturellement : << C’est pas vrai, on n’enseigne donc plus l’histoire à l’école ? >>

pertes-militaires-ww2-totales.jpg

Mais attribuer la manipulation de l’opinion à son ignorance supposée est allé un peu vite en besogne. En 2004, l’Ifop donna le détail suivant :

csp-ifop.jpg

Eh oui, vous avez bien vu : la manipulation de l’opinion a été aussi efficace chez ceux qui sont prétendus être les plus éduqués (cadres supérieurs) que chez ceux qui sont censés l’être moins (ouvriers).

À ce niveau de retournement de l’opinion par ce qu’il faut bien appeler de la propagande, on est d’ailleurs en droit de se demander si l’on n’est pas là devant un phénomène d’auto-complaisance collective et d’effet de meute abrutie.

=> Source de l’info et des graphiques : Les Crises

Partager ce billet

<p>Un “voyageur à domicile” en quête du monde d’après.</p>