VIDEO : l’association proche de Cédric Herrou achemine 130 migrants dans le centre-ville de Nice

Migrants_Nice.jpg
 

Puisque notre presstituée nationale est devenue une sous-merde ne nous informant plus de rien, allons chercher des nouvelles de notre pays dans des médias infiniment plus crédibles : Russia Today, par exemple. Où l’on retrouve, ô plaisir, notre ami résistant Cédric Herrou et ses protégés réfugiés…


Une colonne de réfugiés venant de Vintimille est parvenue a rejoindre Nice avec l’aide d’activistes. En attendant le traitement de leurs dossiers de demande d’asile, les migrants se sont installés dans le parc urbain au cœur de la ville.

« Encore et toujours la même scène », constate le quotidien Nice-Matin. Ce 17 juillet 2017, dans la matinée, quelque 130 migrants sont arrivés par train dans le centre-ville de Nice. Bloqués à Vintimille, les réfugiés ont fait un crochet par la commune de Breil-sur-Roya, village d’un peu plus de 2 300 habitants situé à la frontière entre la France et l’Italie, où réside un certain Cédric Herrou, connu pour son aide apportée aux migrants.

Après son arrivée en gare de Nice, le convoi a été escorté par la police ainsi que des militants d’une association d’aide aux migrants, Roya citoyenne, afin que les réfugiés puissent déposer leurs dossiers auprès de la Plateforme d’aide aux demandeurs d’asile (Pada).

En attendant que leurs demandes soient traitée, rapporte Nice-Matin, les migrants prendront leurs quartiers dans le parc départemental d’Estienne d’Orves. « Ce parc urbain de 15 hectares au cœur de Nice est composé d’une oliveraie […] de sentiers agréables et d’une belle aire de jeux pour enfants », détaille le site récréanice.

Le 7 juin, parmi d’autres convois réguliers, Cédric Herrou et l’association Roya citoyenne avaient déjà acheminé plus de 80 migrants dans le centre-ville de Nice. Un record battu ce 17 juillet.

Partager ce billet

<p>Un “voyageur à domicile” en quête du monde d’après.</p>