L’énervement prémonitoire

PHOTO
Une image prémonitoire : la « chemise arrachée » à Air France le 5 octobre 2015

Un ami me faisait dire ce soir, en s’exprimant probablement au second degré le connaissant, que mes billets de Yéti étaient un peu énervés ces derniers temps, qu’il faudrait que je prenne quelque repos. Marrant, moi, et au tout premier degré, je ne me sens pas du tout énervé.

Bien au contraire, juste froidement décidé à en découdre le plus radicalement possible avec une situation que je juge devenue proprement insupportable.. Et rapidement, en cognant à bras raccourci et sans retenue du plus fort que je peux.

Tiens, en voilà un autre d'<< énervé >>. Pourtant les mots qu’il prononçait alors relevaient eux aussi de la colère froide, irrépressible, calculée pour faire mal et blackbouler. Ça se passait en 1933, trois ans avant 1936 et le Front populaire. Prémonitoire ?

<< L’énervé >> d’alors s’appelait Jacques Prévert :

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.