Salles désertées, discours creux, bourdes en rafale, la baudruche Macron se dégonfle même sur les médias mainstream

Macron_ridicule.jpg
 

Quand ils nous l’ont annoncé, on s’était dit non, c’est pas vrai, ils ne vont pas réussir à nous vendre ce gringalet ridicule comme une vulgaire savonnette ! Avec l’artillerie lourde de leurs médias, de leurs instituts de sondages, et les ralliements massifs des élites finissantes, on s’était pris un temps à douter de la santé mentale de nos concitoyens électeurs. Et puis, non, peut-être que non. Il semble que le soufflé Macron soit en train de lourdement retomber, y compris chez ceux qui avaient pour cet acide navet les yeux de Chimène.

Il y eut d’abord les bides de la Réunion et sur « l’île » de Guyane. Mais bon, les territoires d’Outremer, on nous les vante pour le soleil, mais on les relaie vite en petits caractères au bas des gazettes quand les nuages s’y amoncellent (vous remarquerez que les chiffres du chômage nous sont toujours donnés hors ceux des DOM/TOM pour paraître moins catastrophiques).

Or voilà, que c’est désormais en France, à Marseille très précisément, sous les caméras de France 5, que dès la quinzième minute d’un triste match Macron, les spectateurs commencèrent à déserter les gradins, lassés des formules creuses débitées en rafale par l’insignifiant gamin :

Or voilà que même des médias mainstream comme LCI (groupe TF1), sentant le vent du petit boulet tourner, se mettent à dégommer celui qu’ils avaient encensé hier :


(voir l’émission de LCI en entier ici)

Difficile de ne pas constater qu’il y a du sacré tangage sur cet impossible rafiot marketing. Et ce n’est pas le soutien tardif du pauvre Renaud pour le candidat << sans casserole >> (et sans fond) qui va arranger les choses !


Le soutien de Renaud à Macron sur sa page Facebook

Du coup, nos élites en émoi ressortent quelques stars de la naphtaline — les mêmes ou presque qui avaient appelé à la candidature de Hollande juste avant la défection de celui-ci ! — pour tenter de combler les vides macronesques par un appel désespéré (et fort réchauffé) au vote utile anti FN :

D’autres enfin préfèrent même prendre les devants et encenser désormais un candidat montant qu’ils avaient tenté de dégommer avant :

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.