Journée d’action du 21 septembre : deux fois plus de manifestants… CRS !

Journée d’action du 21 septembre : deux fois plus de manifestants… CRS !

Ouf ! Selon les médias manifestement soulagés, il y avait moins de manifestants à la journée du 21 que le 12. Mais deux fois plus de manifestants… CRS !

Moins de manifestants, c’est relatif. La CGT, organisatrice de la journée, en a dénombré à Paris 55 000 contre 60 000 le 12 septembre. Les flics, désorganisateurs zélés de la même journée, en ont compté, toujours à Paris, 16 000 contre 14 000. Une paille en regard d’une météo maussade et dissuadante à souhait.

Mais il y a plus grave pour le pouvoir. Il y avait deux fois plus de manifestants issus des rangs des CRS. Selon le syndicat policier Alliance, ils sont plus de 2000 (deux tiers des effectifs !) à avoir posé un arrêt maladie ou à consulter chez le médecin ce 21 septembre pour marquer leur mécontentement de leurs conditions de travail. Selon le même syndicat, il n’était que 1000 le 12 septembre.

Au point que les autorités ont été contraintes de faire appel à des gendarmes mobiles pour compléter les trous dans les rangs désordonnés des forces de l’ordre. Voilà qui fait tache, n’est-ce pas ?

Mais il y a plus offensant encore pour le pouvoir. Pour la visite de Macron à Marseille ce même 21 septembre (Trouducul 1er ne venait pas manifester contre lui-même, mais célébrer le site qui accueillera les JO 2024), c’est 81% de CRS insoumis qui se seraient fait porter pâles, toujours selon le syndicat Alliance.

Là, ça fait plus que tache. Ça fait claque dans la gueule.


Vidéo tournée au lendemain du 12 septembre 2017

=> Source de l’info : Russia Today

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête du monde d'après.