GOBEURS DE MOUCHES

((/images/mouche.jpg|mouche|L)) ””Je me permets un aparté. J’ai essayé plusieurs fois de lire” Mein Kampf ”(Mon Combat). La première fois où j’ai essayé, je n’en revenais pas. C’est bête. C’est très bête. Comment un tel personnage politique”[1] ”avait-il pu écrire un tel tissu d’âneries ? C’est vraiment trop bête. C’est pour cela qu’il va encore y avoir une guerre. Parce qu’on peut faire croire n’importe quoi aux gens.”” Le type qui a écrit ces lignes s’appelle Gilles Ascaride. Sans doute un des plus grands écrivains du moment. Le texte est tiré de son dernier livre, ”La Dernière histoire du monde”[2]. Je ne sais si l’Ascaride en question suit l’actualité politique, mais il aurait eu matière à rajouter quelques chapitres à son bouquin. Parce que question gobages de mouches imbéciles, on est servi !

Vous voulez des exemples ? En voilà… Le grand dépeçage du service public continue ! GDF offerte en victime expiatoire aux intérêts privés des bons copains de Suez. Avec des bénéfices mirifiques consécutifs à des hausses de prix de pacha accordées sans broncher par nos gouvernants. Les mêmes fumiers de gouvernants qui – combien vous pariez ? – seront accueillis à bras ouverts dans les conseils d’administration de ces entreprises nationales privatisées quand leurs tronches n’auront plus l’heur de plaire aux électeurs. Qui bronche ? Qui proteste ? À peine quelques petits milliers de manifestants lors du dernier mouvement organisé par les syndicats. Alors que la seule chose que ces salauds de gouvernants méritent, c’est la main sur la figure. Un dénommé Fillion, gris sbire à la botte de cet avorton de Sarkozy, annonce que les “régimes spéciaux” des retraites de fonctionnaires vont être supprimés. Question de justice avec le privé, qu’il disent ! Le nivellement par le bas au nom de l’équité, faut le faire ! Allez hop, tout le monde au SMIC ou au RMI ! Qui bronche ? Qui proteste ? Dans les commentaires d’un excellent [article|http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/archive/2006/09/14/le-monde-prend-parti-dans-le-debat-courageusement-relance-p.html] consacré au sujet, des gagne-petit minables soutiennent qu’il est effectivement grand temps d’en finir avec ces “régimes spéciaux” ne correspondant plus “aux réalités de l’époque moderne”. Ben voyons ! Hardi les gars, penchez-vous donc sur les émoluments des milliardaires du CAC 40, leurs flots intarissables de stock-options, leurs dividendes obèses … C’est ça qui me tue, cette déférence pitoyable des victimes, cette façon niaise qu’ils ont de gober les mouches que les puissants leur font avaler, cette posture onctueuse qui les fait approuver, en en rajoutant, ceux qui les méprisent. Sur les photos d’exécutions d’époque, j’ai toujours été surpris par l’attitude soumise des suppliciés à qui on va trancher le cou. Jésus-Christ sur la croix. Essayez donc avec un chat ou un renard. Ils arrachent les yeux du bourreau ! Tiens, je vais vous en livrer une bien bonne. J’entendais ce matin des commentateurs déclarer doctement que des mesures de rigueur allaient impérativement devoir être prises pour combler le trou caverneux de la Sécu. “L’argent manque”, psalmodiaient nos “spécialistes”. “L’argent manque”, c’est à cette crétinerie que je voulais en venir. Les diamants peuvent effectivement être rares, comme le pétrole, l’or ou le charbon… Mais l’argent ? L’argent est pure création des humains, des petites pièces de métal bon marché, des billets de papier, de simples chiffres sur des livres de compte (la monnaie scripturale). L’argent, c’est le moyen d’échanger des biens et des services. Normal qu’il fût rare quand ces biens et ces services étaient rares. Mais ce n’est plus le cas. L’argent n’est rare que par la volonté de ceux qui tiennent la planche à billets. Et décident des sommes miséricordieuses qui vont être accordées à la piétaille que nous sommes. Eh oui, la raréfaction forcée de l’argent n’est qu’un moyen d’asservir les masses, cqfd. Qui bronche ? Qui proteste ? Nobody ou presque. Du moins pas la “majorité”. Cette “majorité” qui avale tout, gobe tout. Qui suit scrupuleusement la grande Morale protectrice inventée par les maîtres du monde pour renforcer leurs coffres-forts : ”Tu ne voleras point, tu respecteras la Loi” (qu’ils ont eux-même concoctée, bien sûr). Ha ha ha, comment je vais me gêner pour me servir si je suis en besoin ! J’arrête là. Chuis un peu bourdonneux en ce moment. Sans doute l’annonce de l’automne et les feuilles qui roussissent. Et puis ces chamailleries puériles de ceux qui prétendent inverser le cours de l’Histoire au nom du peuple, en notre nom… et ne sont pas foutus de se choisir un candidat unitaire sans se déchirer à belles dents. Allez, avant d’en finir, je me permets de vous en remettre une petite couche avec le cher Ascaride, mon dépressif flamboyant (d’humour) : ””Il paraît qu’après Hiroshima et Nagasaki, les survivants ont cru que le Soleil était tombé sur la Terre.”” ++Notes++%%% 1. Hitler, bande d’incultes !%%% 2. ”La Dernière histoire du monde” (éditions Folies d’Encre 2006). Jetez-vous dessus ! Autres titres indispensables du même auteur : ”Retrouver Pétofi” (éditions Le Reflet, sans doute difficile à dénicher) et ”Amours modernes” (éditions Folie d’Encre).

Partager ce billet

Un "voyageur à domicile" en quête d'un changement de civilisation, mais qui n'attend pas "le monde d'après" pour commencer à vivre.

Laisser un commentaire