Aucune image

LES DÉGUEULASSES

27 décembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/Tentes SDF.jpg|tentes|L)) Ils ont commencé par gueuler quand Médecins du monde s’est avisé de distribuer des tentes aux SDF, en décembre 2005.  » »Contre-productif ! » », a braillé la ministre de la « Cohésion sociale »(sic). Ensuite, ils ont tout fait pour les virer du centre de Paris parce qu’ils faisaient taches dans leur camping sauvage en face de leur « plage » ou sous leurs fenêtres. Enfin, en cette fin d’année, ils y vont de leurs sournoiseries habituelles pour tenter de discréditer une association de bénévoles, les Enfants de Don Quichotte, qui vient d’attirer de façon spectaculaire l’attention du grand public et des pouvoirs du même nom sur le sort des sans logis. Comme on le voit, les dégueulasses ne sont pas forcément les pouilleux, ni ceux de la photo !

Aucune image

JOUR DE PLUIE

16 décembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/Cargo.jpg|cargo|C)) Aujourd’hui, ma petite oiselle m’a appelé, affolée. — Papa, tout à l’heure, je suis tombée sur le quai du métro. Il y avait plein de monde qui descendait de la rame. Ils sont passés sans me voir, sans s’arrêter. N’ont même pas vu mes béquilles. Mon oiselle a vingt ans, vaillante et amoureuse autant que faire se peut. Mais voilà, en ce moment, elle a un problème à une jambe — ne me demandez pas quoi, même le gratin de la médecine ne sait toujours pas. Depuis un an, elle marche avec des béquilles, tire sa jambe et sa douleur. — Juste avant, à la FNAC, je faisais mes courses de Noël. Il y avait foule. J’ai voulu passer par la caisse dite « prioritaire ». Les gens dans la queue n’ont pas voulu. Ils ont dit qu’eux aussi attendaient depuis longtemps.

Aucune image

LENDEMAIN DE FÊTES

13 décembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/artifice.jpg|feu d’artifice|L)) Vous vous rappelez, le film de Jacques Tati,  »Les Vacances de M. Hulot » ? Il se terminait en apothéose par un feu d’artifice ravageur, suite à une mèche allumée par inadvertance par le héros. Eh bien, c’est grosso modo ce qui arrive à notre paysage politique et médiatique. Le pétard ravageur, c’est le non du référendum de 2005. Il a commencé par cramer sérieux la suffisance de nos institutions politiques officielles de droite (PS compris). Il a calciné la certitude des médias du microcosme gonflés d’importance. Voilà qu’il enflamme maintenant la gauche « antilibérale », je veux parler des vieux appareils chenus, ceux qui pensaient retrouver là une seconde jeunesse et se hisser en haut du mât de cocagne, poussés au cul par des collectifs providentiels.

Aucune image

LES VALEURS

22 novembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/Philippe_Petain.jpg|Pétain|L)) Il y a un phénomène symptomatique : une bonne partie de la prochaine campagne présidentielle des candidats adoubés par les médias officiels, s’engage résolument sur le thème des valeurs. C’est marrant, la dernière branche à laquelle se raccroche toujours un monde qui s’effondre, c’est à ses sacro-saintes « valeurs ». Comme dans les vieux films de gangsters où les voyous et les tueurs, avant de tomber sous les rafales des gangs adverses, ne juraient que par le sens de l’honneur, la loi du milieu, la fraternité du sang.  »Travailler plus pour gagner plus … revaloriser le mérite … ré instaurer un ordre juste … restaurer l’autorité parentale au sein de la famille… » En résumant, on tombe pile-poil sur le TRAVAIL-FAMILLE-PATRIE si cher au Maréchal Pétain. Ragoûtant !

Aucune image

PETITE VUE PANORAMIQUE DU CHAMP DE BATAILLE

6 novembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/Beit_Hanoun.jpg|Beit Hanoun|L)) Il y a une image qui me hante. Le corps de ces deux femmes palestiniennes s’effondrant sous les balles anonymes de tireurs israéliens à Beit Hanoun dans la bande de Gaza. Je me fous totalement des sinistres prétextes avancés par les assassins et relayés d’abondance par leurs thuriféraires occidentaux :  » »Elles faisaient rempart de leur corps »… « il y avait des hommes déguisés en femme parmi elles » »… Conneries ! Regardez [cette vidéo|http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=36295] et vous constaterez par vous-même. Je me rappelle le film de Spielberg,  »La Liste de Schindler », je crois. On y voyait un SS très beau, très bien fait de sa personne, abattant de sa fenêtre à la carabine, sans autre motif que sa propre folie, le prisonnier (ou la prisonnière, je ne sais plus) d’un camp nazi. Même impression d’écœurement glauque. De celles qui vous retournent le ventre quand vous constatez que les êtres humains ne s’appartiennent plus.

Aucune image

L’IMAGE DÉCHIRÉE

30 octobre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/bus.jpg|bus brûlé|L)) Alors voilà, les mouvements de révoltes resurgissent en banlieues. Et à chaque fois, ce sont les mêmes réactions de désarroi et d’effroi, les mêmes tourbillons d’incompréhension, de colère, de condamnations sans appel. Pourquoi ? Oui, pourquoi s’attaquer ainsi à son propre territoire, s’en prendre à ses propres services publics, faire des victimes parmi la population de sa propre communauté, comme cette malheureuse jeune fille gravement brûlée dans l’incendie criminelle d’un autobus à Marseille ? Pourquoi ? Je suis étonné de cet étonnement. Ces explosions de violences, qualifiées de « gratuites » par beaucoup, ont toujours été endémiques à tous les ghettos du monde, des favelas brésiliennes au Bronx américain, en passant par les Soweto sud-africains et bien d’autres. Nul n’y échappe jamais.

Aucune image

DEMANDEZ LE PROGRAMME !

16 octobre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/pres07.jpg|présidentielles 07|L)) Ben ça y est, on avance ! Réunis en conclave les 14 et 15 octobre 2006 à Nanterre, les collectifs de la gauche sociale* ont travaillé à partir d'[un document programmatique|http://bellaciao.org/fr/IMG/rtf/cequenousvoulonsV06-021006.rtf] plutôt bien ficelé, même si, comme ils le reconnaissent, ça demande encore discussions, précisions, compléments. D’accord, discutons. J’avais justement deux trois petites suggestions à apporter en guise de grain de sel…

Aucune image

CAUSER DANS LE POSTE

13 octobre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/tf1.jpg|tf1|L)) Devant la raréfaction saharienne des oasis politiques à la télévision, les acteurs politiques se posent fréquemment la question de savoir s’il faut accepter ou non de passer dans des émissions dites « grand public » pour tenter d’y toucher un maximum de gens. « Pour quel public et avec quel impact ? » se demande Clémentine Autain dans un récent billet. Essayons de répondre précisément à la question. Vouloir toucher le plus de monde possible, échapper à la confidentialité militante, peut aisément se comprendre. Mais on peut aussi douter que le souci d’animateurs comme Ruquier, Ardisson ou Fogiel soit de permettre à leurs invités de s’exprimer. On peut surtout se demander si le public de TF1, de Ruquier, Ardisson ou Fogiel, aussi nombreux soit-il, a le moins du monde envie d’être convaincu par des arguments de qui que ce soit ?

Aucune image

QUELQUES PAS DE PLUS …

1 octobre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/11 septembre.jpg|11 septembre|L))  »__ »Le Congrès US légalise la torture »__ » Ce titre perdu au milieu des unes du nouvelobs.com, m’a fait l’effet d’une déflagration. Un peu comme celles produites par les avions kamikazes dans les Twin towers. Et le fait de savoir qu’une telle mesure n’est pas surprenante, qu’elle était « attendue », en renforce l’effet de souffle plus qu’il ne l’atténue. Les hérauts du « Monde libre », les chantres de la démocratie triomphante et des forces du Bien venaient, en deux petits votes presque anonymes à la Chambre des représentants et au Sénat US, de pulvériser un des fondements mêmes de la civilisation occidentale, l »’Habeas corpus ». Dans l’indifférence quasi générale. « Une régression de huit cents ans », dénonce Reed Brody, directeur du bureau européen de Human Rights Watch. Mais qui l’entend ?

Aucune image

GOBEURS DE MOUCHES

15 septembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/mouche.jpg|mouche|L))  » »Je me permets un aparté. J’ai essayé plusieurs fois de lire » Mein Kampf  »(Mon Combat). La première fois où j’ai essayé, je n’en revenais pas. C’est bête. C’est très bête. Comment un tel personnage politique »[1]  »avait-il pu écrire un tel tissu d’âneries ? C’est vraiment trop bête. C’est pour cela qu’il va encore y avoir une guerre. Parce qu’on peut faire croire n’importe quoi aux gens. » » Le type qui a écrit ces lignes s’appelle Gilles Ascaride. Sans doute un des plus grands écrivains du moment. Le texte est tiré de son dernier livre,  »La Dernière histoire du monde »[2]. Je ne sais si l’Ascaride en question suit l’actualité politique, mais il aurait eu matière à rajouter quelques chapitres à son bouquin. Parce que question gobages de mouches imbéciles, on est servi !

Aucune image

LE MINIMUM VITAL DÉCENT

2 septembre 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/chiens.jpg|chiens|L)) Tous les jours, comme des millions de Français, je donne à manger à mon chien. Des croquettes hors de prix. Le chien, lui, il s’en fout. À part s’engloutir les ruineuses croquettes, il passe sa journée à roupiller ou à courir le guilledou dans la campagne environnante. Vous remarquerez que tout le monde trouve ça normal. Pas un qui proteste. Me regardent même de travers si le chien fait mine d’être affamé ou malheureux. Qu’est-ce que ce serait s’il s’agissait d’un être humain ! Quoi, comment, un fainéant qui bosse pas, s’empiffre et se la coule douce ? Halte là, pas de boulot, pas de picaillons! Et pas de picaillons, pas de croquettes ! Je pense, moi, qu’un programme politique un tant soit peu social devrait traiter les humains aussi bien que nos chiens de compagnie.

Aucune image

LA CROISSANCE, RÊVE OU CALAMITÉ ?

25 août 2006 Pierrick Tillet 0

Allez hop, voilà la rentrée politique ! Et puisqu’ils y vont tous (de leur future candidature sans projet), je vais y aller moi aussi (de mon projet sans candidature). Thème d’aujourd’hui : la croissance, rêve ou calamité ? Qu’est-ce qu’on a pu nous en rebattre avec cette idée de croissance ! Paraît même qu’elle serait définitivement incontournable. Sans croissance, pas de progrès, pas d’avenir, régression,  »no future », pas d’emplois, j’en passe et des meilleurs. Hum, hum, voyons voir tout ça de plus près…

Aucune image

PARANOÏA DU PLEUTRE

11 août 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/tony_blair.jpg|blair|L)) Lorsque le journaliste Robert Fisk, envoyé spécial du quotidien anglais The Independent au Moyen-Orient, rapporte des faits, il les accompagne d’un maximum de preuves techniques : numéro et adresse de fabrication de la bombe qui vient d’exploser, noms, prénoms, date de naissance des victimes, etc. Or voilà qu’on nous annonce à grands coups de titres ronflants que Londres vient de « déjouer une attaque terroriste », un complot de « dimension mondiale » qui « visait à provoquer des destructions et des pertes humaines incalculables. » Mais les preuves, où sont-elles les preuves ?

Aucune image

LA « FÊTE » DU TRAVAIL

28 avril 2006 Pierrick Tillet 0

((/images/stop_work-s.jpg|stop works|L)) –  »1er mai : c’est la fête du Travail ! » Ben justement, je me préparais à la lui faire, sa « fête », au travail ! On essaie encore de nous faire avaler que le travail est la seule valeur référente et incontournable pour pouvoir « se payer » le droit de vivre. « Travailler plus pour gagner plus », qu’ils disent. Ah, ils doivent bien rigoler, les actionnaires rentiers des fonds de pension ! Le problème, c’est que beaucoup parmi nos amis croient encore dur comme fer à ces sornettes. Ils réclament le retour du plein-emploi à cors et à cris, et montent en mayonnaise si on leur parle de raisonner la [croissance|http://www.yetiblog.org/?2006/08/25/74-la-croissance-reve-ou-calamite].

Aucune image

LE MUSÉE DES CIVILISATIONS

3 mars 2006 Pierrick Tillet 0

ALLO, ALLO, ICI LONDRES, LES FRANÇAIS PARLENT AUX FRANÇAIS … ((/images/British Museum.jpg|La rotonde du British Museum|L)) Eh oui, je vous parle de Londres où je me suis offert un petit séjour aératif. Je sors tout juste d’une visite au  »British Museum ». Vous connaissez le  »British Museum » ? C’est le musée de TOUTES les civilisations ! À chaque fois que j’y mets les pieds (tous les vingt/vingt-cinq ans environ), je me dis que cette fois, non c’est fini, je ne me laisserai plus ébaubir, hors de question … et paf ! j’en sors étourdi comme après une soirée de griserie au bar du  »Fou de Bassan ».