08 juillet 2017

Ètats-Unis : le taux de participation à la population active s'effondre depuis 17 ans

Labor_force.gif
Labor Force Participation Rate (taux de participation à la population active)

Pour bien comprendre le niveau réel du chômage aux États-Unis, il faut bien regarder l’évolution du taux de participation à la population active (tableau ci-dessus).

Octobre 1996 : le taux de participation à la population active était de 67 %.

C’était une époque bénie des dieux. L’économie des États-Unis tournait à plein régime. Le chômage était au plus bas.

  • Janvier 2000 : taux de participation : 67,3 %
  • Février 2000 : taux de participation : 67,3 %
  • Mars 2000 : taux de participation : 67,3 %
  • Avril 2000 : taux de participation : 67,3 %

Plop, soudain la bulle internet éclate !

La bulle internet ou bulle technologique est une bulle spéculative qui a affecté les « valeurs technologiques », c’est-à-dire celles des secteurs liés à l’informatique et aux télécommunications, sur les marchés d’actions à la fin des années 1990. Son apogée a eu lieu en mars 2000 (source : « bulle internet », article Wikipedia)

À partir d’avril 2000, c’est l’effondrement. De plus en plus de citoyens sont découragés de continuer à chercher, en vain, un emploi. De plus en plus de citoyens ne recherchent même plus de travail. De plus en plus de citoyens sont radiés des statistiques officielles du chômage (même si évidemment, ceux-là — la population inactive en terme de recherche d’emploin’ont aucun boulot à se mettre sous la dent).

Cet effondrement est visible dans les chiffres du BLS (Bureau of Labor Statistics)  :

  • Mars 2017 : taux de participation : 63 %
  • Avril 2017 : taux de participation : 62,9 %
  • Mai 2017 : taux de participation : 62,7 %

Ce taux de participation à la population active n’a jamais été aussi bas depuis février 1978 ! C’est ce que l’on peut appeler : le chômage dissimulé.

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear