03 juillet 2017

Le discours fait à Versailles par Trouducul 1er (heureusement, restent les commentaires pour apaiser nos plaies)

Trouducul_1er_a_Versailles.jpg
Trouducul 1er arrivant en son château de Versailles

Il y a longtemps que je n’écoute plus les discours de nos élus en direct. Trop chiants, trop déprimants. Je me contente de suivre les commentaires qui les suivent. Ceux suscités par le discours de Trouducul 1er à Versailles en ce funeste 3 juillet 2017 valent leur pesant de triste rigolade :

« Il y a les discours qui réussissent et les discours qui ne sont rien » (Pascal Riché).

« Je conseille aux scientifiques qui prétendent que le vide absolu n’existe pas d’écouter le discours de Macron au Congrès de Versailles » (Guillaume Meurice).

« Encore quelques minutes et le Président Jupiter laisse la place à Hypnos, Dieu du sommeil » (Alexis Corbière).

« On a eu un discours pompeux, soporifique et énoncé sur le ton d’un sermon de curé » (Michel Soudais).

« Au total : niveau rédactionnel de chambre de commerce, pensée politique d’un dogmatisme libéral aussi désuet que lunaire. Le brasier du dégagisme n’est pas prêt de s’éteindre » (Jean-Luc Mélenchon).

Hulot_discours_de_Macron.jpg
Le ministre Hulot pendant le discours passionnant de son (slip) Éminence

Bon, je vous en passe et des meilleurs du pire. Et vais de ce pas me coucher très profond sous ma couette insoumise…

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear