25 juin 2017

Sylvie Goulard, ex-ministre des Armées du gouvernement Philippe infiltrée à plus de 10 000 dollars mensuels par un think tank US

Sylvie_Goulard_ministre_des_Armees.jpg
Sylvie Goulard, ex-ministre du gouvernement Philippe, infiltrée par un think tank US

Les États-Unis paient des hommes (et femmes) politiques français(es) pour faire la promotion de la construction européenne ! Exemple Sylvie Goulard, éphémère ministre des Armées du gouvernement Philippe.

D’octobre 2013 à janvier 2016, l’ex-ministre des Armées Sylvie Goulard était payée 10 000 dollars par mois par un organisme américain, l’institut Berggruen, chargé de faire la promotion de la construction européenne à la mode US !

Lisez cet article ahurissant :

Sylvie Goulard a été rémunérée pendant deux ans par un think tank américain.

Sibyllin, Le Canard enchaîné évoquait cette semaine des « ménages » quand elle était eurodéputée. Sur sa déclaration d’intérêts au Parlement de Strasbourg, Sylvie Goulard mentionne d’elle-même un poste de « conseiller spécial » auprès de l’ « Institut Berggruen » pour des revenus « supérieurs à 10.000 euros mensuels ».

Selon nos sources, via sa propre société de conseil, elle a été rémunérée par cet institut d’octobre 2013 à janvier 2016. « Tout était déclaré et ces sommes étaient brutes [rires, ndlr] », insiste un proche de l’ancienne ministre.

Créé et financé par Nicolas Berggruen, fils du richissime marchand d’art Heinz Berggruen, l’institut Berggruen, dont le siège est en Californie, est une organisation à but non lucratif chargée de « réfléchir aux systèmes de gouvernance ». Sylvie Goulard, qui se destinait au Quai d’Orsay, a-t-elle été bien inspirée d’être appointée par cet organisme pendant plus de deux ans, pour près de 300.000 dollars ? « Le Berggruen fait la promotion de l’Union européenne et contribue au débat d’idées », jure-t-elle, parlant « d’un non-sujet »… à plus de 10.000 dollars par mois.

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear