18 mai 2017

Législatives FI : la rédaction locale de Ouest-France à Vannes a les yeux merdeux

Liste_FI_circo_1_56.jpg
La liste oubliée par la rédaction locale de Ouest-France à Vannes

On a eu déjà un avant-goût des saloperies de la presse nationale pendant la présidentielle : le tir de barrage contre Jean-Luc Mélenchon quand il apparut que celui-ci réalisait une percée dans les intentions de vote. Pour les législatives, c’est au tour des médias régionaux de s’y mettre.

Chez moi, la feuille de chou régionale, celle que mes voisins vont chercher de bon matin dans leurs boîtes aux lettres, s’appelle Ouest-France. La page locale sur Vannes de Ouest-France vient donc de présenter les listes de candidats aux législatives pour ma circonscription :

Ouest-France_Vannes_legislatives.jpg

Vous avez bien vu :

  • La liste de La République en marche (tout en haut en gros).
  • Les listes des challengers de LR, d’EELV et du PCF (à côté ou en bas en plus petit, la rédaction locale de Ouest-France a déjà fait son classement).
  • … et rien, absolument rien, sur la liste de la France insoumise !

Les candidats vannetais de la France insoumise existent, je les ai rencontrés !

Pourtant, je peux vous garantir que les candidats FI de la 1ère circonscription du Morbihan existent bel et bien. Et puisque la rédaction locale de Ouest-France fait sa merdeuse, je vais vous les présenter moi-même :

  • La candidate s’appelle Céline Meneses, 32 ans, vannetaise d’origine, un enfant (tout jeune !), engagée sur tous les fronts (de gauche) ; je l’ai rencontrée via Facebook alors qu’elle était en poste en Amérique latine ; traits particuliers : tenace de chez tenace, pétulante de chez pétulante (un plaisir de discuter… ou de s’engueuler avec elle !).
     
  • Son suppléant est Alain Bouxin, 67 ans, pilier d’associations d’intérêt hautement social (Restos du cœur, etc.) ; un seul mot de lui et tu as déjà envie de partager un petit muscadet.

Difficile pourtant d’ignorer l’existence de ces deux-là. Ils arpentent les marchés du coin où on ne voit qu’eux. Ils sont archi-présents sur les réseaux sociaux [leur page Facebook, ndlr]. Mais pas dans les pages locales de Ouest-France ! La rédaction du coin doit probablement avoir les yeux bien crottés.

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear