Législatives FI : l'argument qui tue l'objection des « promesses jamais tenues »

Argument.jpg

Beaucoup de militants ou de sympathisants Insoumis reviennent un peu désespérés de leurs tentatives pour convaincre leurs proches, leurs voisins, leurs collègues de boulot : «  À chaque fois, c’est la même rengaine », déplorent-ils, « quand on leur parle programme, ils répliquent que ce ne sont que des promesses et les promesses, c’est bien connu, sont faites pour n’être jamais tenues. »

Il n’y a effectivement pas grand-chose à répliquer à ça. Parce que vos interlocuteurs n’ont pas tort. Ça fait des années qu’ils courent de désillusions en désillusions devant les promesses oubliées de leurs élus.

Pourtant, je serais vous, j’essaierais peut-être ça :

« Vous avez raison, Je comprends parfaitement votre méfiance. Ça fait des années que les élus de tout bord piétinent toutes leurs promesses.

Seulement voilà, les candidats aux législatives de la France insoumise, eux, n’ont encore jamais été élus !

Et rappelez-vous ceci : si les promesses des élus sont souvent trahies, il y a tout de même eu dans l’histoire des gens qui ont tenté les congés payés et qui les ont obtenus, qui ont tenté la Sécurité sociale et les services publics de qualité et qui les ont obtenus, qui ont tenté les 35 heures, les RTT, et qui les ont obtenus…

Alors, à vous de voir : ou vous tentez, ou vous ne tentez pas. »

Sur ce, grand sourire, vous claquez la bise ou le “shake-hand” cordial à votre interlocuteur, mieux vous partagez avec lui un petit pot de l’amitié, et vous attendez sa réaction en parlant de tout autre chose, le beau temps, les mômes, les histoires de cœur…