14 mai 2017

Législatives FI : un argumentaire choc pour convaincre les électeurs indécis

Convention_legislative_FI.jpg
Les candidats réunis à la Convention législative de la France insoumise

Chers amis insoumis candidats à la députation, je prends vos tracts, je lis vos argumentaires et… et non, il y a quelque chose qui ne me semble pas aller tout à fait, qui ne me paraît pas répondre complètement à votre problématique urgente du moment : convaincre les électeurs indécis.

Voici l’argumentaire proposé par le binôme insoumis de ma circonscription :

  • Pour une répartition équitable des richesses
  • Pour mettre fin à la merchandisation de la santé
  • Pour stopper le saccage de mon environnement
  • Pour développer une agriculture préservant la santé
  • Enfin pour l’insoumission sans compromis face à la finance, aux lobbies et à leurs médias

À première vue, rien de critiquable dans ces propositions… sauf qu’à mon avis, ces propositions ne peuvent toucher que des militants déjà convaincus, des électeurs suffisamment politisés : des termes trop généraux, trop conceptuels (« répartition équitable », « merchandisation »…) ou reflétant une position d’opposants plutôt que de futurs gouvernants (« l’insoumission face à la finance, aux lobbies et à leurs médias »).

Donner des réponses concrètes aux questions concrètes des électeurs indécis

L’électeurs indécis, lui, celui que vous voulez convaincre de voter pour vous, n’a que faire de ces généralités. Je le constate de jour en jour au fil de discussions avec mes proches, mes voisins de quartier : l’électeur indécis, pas vraiment politisé, veut surtout qu’on réponde à ses préoccupations immédiates, à ses questions brûlantes pour sortir de ses tracas quotidiens. Et c’est peu dire qu’il en a !

Or à bien y regarder, toutes les réponses aux questions des électeurs indécis figurent dans le programme L’Avenir en commun. Il suffit juste de piocher ! Voici, chers candidats insoumis, les arguments que j’aimerais lire si j’étais un électeur indécis plus préoccupé de joindre les deux bouts en fin de mois que de grandes idées généreuses :

  • Jeunes : une allocation d’autonomie de 3 ans (sous condition de ressources) pour les 18-25 ans
  • Précaires : pas un minima social en dessous du seuil de pauvreté (1000 euros)
  • Salariés : un SMIC mensuel revalorisé à 1326 euros net pour 35 heures , un code du travail protecteur relevant de la loi ou d’accords de branche
  • Retraités : pas une retraite en-dessous du SMIC pour une carrière complète, un minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté
  • Travailleurs indépendants : pour une affiliation au régime général de la Sécurité sociale plutôt qu’au RSI
  • Écologie : pour une agriculture saine ; pour l’éradication durable des pics de pollution à répétition qui nous empoisonnent l’existence au quotidien
  • Pour la soumission des banques, des lobbies et de leurs médias à l’intérêt général de tous les citoyens

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear