02 mai 2017

Ces néo "résistants" post-23 avril qui volent au secours des étrangers isolés et des basanés

Juifs2017.jpg

Marie-Laure Malric signe ici un billet acide acerbe au sujet des nouveaux résistants outragés. Outragés depuis le 23 avril à vingt heures précises, quand ils se sont mis à appeler au vote anti-FN au nom de la défense des étrangers et des basanés… après les avoir privés de papiers, enfermés dans des centres de rétention, expulsés, après avoir détruit leurs campements de fortune, interdit de les nourrir, puni ceux qui les aidaient…


Oh les amis ! mais c’est formidable, le pays connait un sursaut incroyable, plein de gens ont décidé d’entrer dans la résistance, c’est génial. Ils font front au fascisme comme nous, c’est top ! Alors bienvenue aux nouveaux !

Les midis de la semaine, vers le métro Couronnes, il y a des distributions de nourriture pour les mineurs isolés étrangers. Vous savez, ceux qu’on laissent dans la rue parce qu’ils sont étrangers, et qu’on refuse de prendre en charge, etc. Besoin de monde.

Il y a aussi pas mal de gars assez désespérés Porte de la Chapelle. Besoin de soutien. Ils sont demandeurs d’asile, vous savez, ce sont ceux qui seront les premiers touchés en cas de victoire de Le Pen.

C’est génial que vous nous rejoigniez comme ça dans cette lutte contre le repli sur soi. J’en reviens pas.

Vous savez, ça fait un an et demi qu’on est tout seuls, alors on fait face, mais franchement là ça fait plaisir de voir que ça y est, vous prenez conscience du danger et de la nécessité de se bouger. Physiquement. En vrai. En chair et en os.

Et puis il y a toujours ces fameux mineurs isolés qui ont besoin d’un toit quelques semaines, le temps de faire un recours devant le juge. Et puis vous pouvez aussi aider avec des conversations de français pour aider à l’intégration. Ou bien, si vous avez une entreprise, pour prendre un jeune en stage…

Il y a tellement à faire…

C’est génial, parce que bien sûr j’espère que vous ne ferez pas comme en 2002 hein ? Vous n’allez pas nous faire un plan à l’envers?

Dire « ne votez pas FN, on fera la révolution après », et disparaître de la circulation dès le lendemain.

Vous n’allez pas faire ça, hein, les résistants Facebook ???

=> Source : Marie-Laure Malric. Il y a quelques mois nous avons dressé ici un monument en son honneur.


Résistants, militants antifascistes, partout en France on a un besoin permanent de profs de français langue étrangère, d’interprètes, de juristes, de parents et de familles pour accueillir des enfants, de grands-parents pour faire la conversation, de compétences bénévoles les plus diverses. Partout en France on cherche tout le temps à grand peine des hébergements chez l’habitant.

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear