Argument France insoumise : le faux obstacle du manque d'argent

Caravane_insoumise_56_B.jpg
Caravane insoumise à Kercado, Vannes, le 15 avril

Je voudrais revenir sur ma discussion avec les trois très très jeunes militants de la caravane insoumise du quartier Kercado à Vannes, en panne d’arguments contre les électeurs indécis : « Ils disent que les promesses du candidat Mélenchon sont trop nombreuses pour être toutes tenues, qu’il n’y aura jamais assez d’argent dans les caisses du pays pour les réaliser. »

L’argument et pourtant facile à démonter, un simple et imparable raisonnement logique :

Si votre pays est endetté, si TOUS les pays sont endettés, c’est qu’il y a eu des organismes, des créanciers, qui possèdent suffisamment d’argent pour le leur prêter. Donc l’argent existe, cqfd.

L’argent de vos dettes existe toujours quelque part. Le tout est de savoir s’il est légitime que l’argent soit partout… sauf là où on a besoin de le dépenser !

Des conneries dont il faut se désintoxiquer

Comprenez-moi bien : si dans un pays, on peut produire suffisamment de blé, de carottes pour nourrir la population, s’il y a suffisamment de cerveaux et de bras pour faire des médecins, des infirmières, des enseignants, des boulangers, des cantonniers, des agriculteurs… alors l’argent ne saurait manquer !

Ou alors c’est que des salopards l’ont détourné à leur seul profit dans d’obscurs paradis privés (on dit “fiscaux”).

La politique — je veux dire une politique monétaire de gauche — c’est juste de re-canaliser les circuits de l’argent — qui existe ! — pour qu’il revienne dans les tuyaux appropriés, ceux de la production et de la distribution des vraies richesses, par et pour le peuple.

Le reste, dire que l’argent manque, c’est des conneries débitées par les salopards. Rien que des conneries dont il faut se désintoxiquer.