Le magazine L'Histoire (et Claude Perdriel) roulent pour Macron

Perdriel.jpg
Claude Perdriel, patron de presse

Claude Perdriel, patron du groupe Perdriel, possède (entre autres !) le magazine Historia, le magazine Challenges, le magazine Sciences et Avenir, et aussi le magazine L’Histoire. Claude Perdriel est aussi un fervent partisan d”Emmanuel Macron.

Lisez cet article d’Acrimed :

lhistoire_hs_avril2017.jpg
 

Le magazine L’Histoire se met (lui aussi) en quatre pour Emmanuel Macron.

Le magazine L’Histoire publie dans un hors-série un grand entretien avec Emmanuel Macron, à qui l’on déroule un grand tapis rouge afin que le candidat d’En marche « s’explique » sur « la grande querelle de l’histoire de France », thème principal du numéro. Aucun autre candidat n’a bénéficié et ne bénéficiera d’un tel privilège, du moins avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Les coïncidences troublantes s’accumulent. Après Sciences et Avenir et Challenges, une troisième publication appartenant au groupe Perdriel accorde un traitement de faveur manifeste à Emmanuel Macron par rapport aux autres candidats à l’élection présidentielle. Cette fois-ci il s’agit du mensuel L’Histoire, « le magazine de référence des passionnés », dans son hors-série numéro 4 (avril 2017).

Comme dans Sciences et Avenir, la revue de vulgarisation historique a offert un entretien de quatre pages au candidat d’En marche, dont on ne peut pourtant pas dire qu’il souffre particulièrement d’une sous-exposition médiatique.

Il y a quelques semaines, Claude Perdriel avait censuré un dossier du magazine Historia :

« Quand la CIA finançait la construction européenne »

Claude Perdriel avait trouvé une excuse bidon pour justifier cette censure :

« Pour des raisons techniques, le dossier CIA n’est pas disponible en ligne. »