PenelopeGate : le suicide de la droite française

Faire_part_de_deuil_Fillon.jpg
Dépêche de presse… ou faire-part de décès politique ?

Convoqué le 15 mars par le juge d’instruction afin d’être mis en examen (c’est-à-dire inculpé), François Fillon annonce… le maintien de sa candidature !

Les Républicains, ce sont les soldats japonais en août 1945.

Les Républicains suivent les ordres de François Fillon, comme les soldats japonais en août 1945 suivaient les ordres de leur état-major.

Aujourd’hui, Les Républicains, tous unis derrière le soldat Fillon (?), courent se suicider en poussant ce cri : « Banzai ! »

« Banzai ! »

Lors des combats au sol qui se déroulèrent sur les îles de l’océan Pacifique, de nombreux soldats alliés furent témoins de charges suicide d’infanterie lors desquelles les soldats japonais poussaient ce cri à l’unisson. Il était aussi crié par les soldats et officiers japonais lorsqu’ils se suicidaient (avec un pistolet automatique ou une grenade à main, la plupart du temps), préférant la mort à la honte de la reddition. Dans la culture populaire américaine, le mot est resté comme le symbole du fanatisme au combat.


Déclaration d’intentions… ou auto-éloge funèbre anticipé ?