Les électeurs seraient les grands perdants d'une "union de gauche" contre nature

JL_melenchon_Strasbourg.jpg

Jean-Luc Mélenchon à Strasbourg : « Quand bien même en faudrait-il une [candidature unique à gauche], je propose la mienne. »

Vous n’aurez pas été sans le remarquer : les appels à une union de la gauche hamon-jadot-mélenchon se multiplient fébrilement dans les médias et sur les réseaux sociaux… mais proviennent toujours des deux premiers camps, jamais de celui de la France insoumise.

Il faut dire, Jadot est dans les choux, la machine Hamon peine à démarrer malgré les efforts des sondeurs pour annoncer sa « percée », et entendre le souffreteux PCF appeler à « sortir de l’immobilisme » est à mourir de rire.

Je ne le répéterai jamais assez : à mes yeux, les seuls enjeux de la prochaine confrontation électorale sont de :

  1. promouvoir une nouvelle République ;
  2. se débarrasser de toutes les reliques de la précédente.

Si le slogan “qu’ils dégagent tous” a un sens

Que les croûtons de l’ancien régime, sentant le sapin s’approcher à grands pas, tentent de raccrocher leur tombereau à la locomotive Mélenchon est chose compréhensible. Mais que le candidat de la France insoumise cède à leurs sirènes d’outre-tombe serait proprement absurde et suicidaire (ou alors pour leur administrer l’extrême-onction !).

Absurde, parce que les projets respectifs de ces différentes forces sont totalement antagonistes. Suicidaire, parce qu’il est clair que cette union contre nature  (derrière quel candidat, au fait ?) n’entraînerait pas l’addition des voix de leurs électeurs respectifs. Et à raison ! Alors que ceux-ci manifestent de plus en plus ouvertement leur ras-le-bol des appareils et de leurs petites magouilles, voilà que ceux-là leur en re-proposent une du même tonneau que celle qui a vu le PCF torpiller allègrement le Front de gauche de 2012.

Allons quoi, “qu’ils dégagent tous” était le slogan fondateur de la France insoumise et l’on voudrait que celle-ci rattrape ces boulets aux abois pour des motifs électoralistes idiots ? Je ne sais si, comme le clament certains, Mélenchon n’a aucune chance de gagner seul, mais je suis persuadé qu’il serait perdant à coup sûr en se compromettant avec ces zombies. Et les électeurs avec !