Présidentielle française : les Russes attaquent !

La_main_russe.jpg
 

Il y a anguille sous roche. Le brusque déchaînement d’alertes préventives lancées contre une “ingérence russe” (en faveur de l’épouvantail Le Pen, bien sûr) a quelque chose de fort troublant. En même temps qu’annonciateur d’un nouvel orage politique en train de fondre sur notre pays.

Ils s’y sont tous mis, RTL, Le Parisien, les Inrocks, BFM-TV… La basse-cour médiatique française s’égosille sur un canard lâché par le Canard enchaîné à propos des soupçons de la DGSE quant à une intervention du diable Poutine dans notre présidentielle française.

L’affaire est si sérieuse [rires] qu’un “conseil de défense” vient d’être mandaté par l’Élysée pour réfléchir aux meilleurs moyens de protéger les élections d’une intrusion russe. Même bulle de Macron vient de monter au créneau lors d’une émission diffusée par France 5 :

« Cette fois c’est clair, on sait à peu près que les Russes vont se mêler de l’élection présidentielle française. »

À n’en pas douter Wikileaks prépare du lourd…

Comme si c’était Poutine qui allait mettre le bulletin de vote de chaque électeur français dans l’urne (à défaut de pouvoir trafiquer un vote électronique totalement inexistant dans notre pays) ! Comme si nous, imbéciles de Français, étions désormais plus sensibles aux manipulations du maître du Kremlin qu’à celles de nos médias du microcosme qui ont artificiellement lancé le phénomène Macron pour défendre leur pré-carré menacé de toute part !

Calmons les soubresauts de notre inextinguible hilarité et essayons d’y voir clair. En vérité, cette hystérie paranoïaque s’explique par une interview du patron de Wikileaks, Julian Assange, annonçant le 3 février aux bonnes vieilles Izvestia détenir « des informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française – Emmanuel Macron ». Et comme chacun sait, forcément, Assange et Poutine, c’est copains comme cochons forcément ligués contre notre belle démocratie.

Je vais te dire mon sentiment, cher lecteur : à n’en pas douter, Wikileaks prépare du lourd sur le gringalet de la banque Rothschild. Et va le sortir ! Et les poules effarées du poulailler, leurs commanditaires friqués, les oligarques de la basse-cour et cet imbécile de Macron, savent pertinemment de quoi il retourne. D’où leur panique et leurs alertes préventives !

Ne quitte pas de l’œil ton écran et ses réseaux sociaux, ami lecteur. Le feu d’artifice ne va pas tarder. Ce jeu de massacre pré-présidentielle devient croquignolet.