Et pendant ce temps-là les chars américains débarquent en Europe...

Atlantic_Resolve_Getty.jpg
Des chars américains en Allemagne le 8 janvier 2017

L’événement serait presque passé inaperçu : dans le cadre d’une opération nommée “Atlantic Resolve Getty”, 4000 militaires américains et 2800 matériels de guerre, dont des dizaines de chars d’assaut Abrams, viennent de débarquer dans le port allemand de Bremerhaven pour être déployés dans les pays d’Europe de l’est. Objectif : « contenir l’agression russe, assurer l’intégrité de nos alliés et conserver une Europe entière, libre, prospère et dans la paix » (lieutenant-général Timothy M. Ray).

Il s’agit de la plus énorme armada US en Europe depuis la précédente guerre froide… et le débarquement de juin 1944 !

Je ne sais si les Russes massent leur armement derrière leur frontière (ce qui serait d’ailleurs tout à fait normal pour une armée de défense nationale), mais l’armée américaine, elle, déborde largement de son territoire (ce qui l’est beaucoup moins) sans que les dirigeants européens ni les médias du microcosme n’y trouvent à redire, quand ils ne l’encouragent pas.

Le général US Ben Hodges va même beaucoup plus loin et appelle à la création d”une « zone Schengen militaire » pour que ses chars Abrams, ses canons automoteurs Paladin, ses véhicules de combat Bradley et ses 4000 troufions puissent circuler sans tracasseries douanières sur tout le vieux continent.

Dormez en paix, braves gens, l’oncle Sam veille sur vous. Un bruit de cliquetis vous tient éveillés ? Non, pas (encore) les chenilles des blindés US, mais les vieux os du général De Gaulle qui se retournent dans leur tombe.