Deux avis sur le soutien empoisonné du PCF à Jean-Luc Mélenchon

Dartigolles_Laurent_Melenchon.jpgOlivier Dartigolles (PCF) : « Le Front de gauche est un échec »

Ça vient de tomber : Pierre Laurent, pdg d’un Parti communiste français à la dérive, vient (une énième fois !) de tourner casaque. Après avoir ouvertement et médiatiquement prôné le “tout sauf Mélenchon”, le voilà qui se déclarerait favorable à un soutien du candidat des “insoumis” (gardons prudemment le conditionnel de circonstance). Voici deux avis sur la question.

Boulet, par Pierrick Tillet

Personnellement, je le dis tout net : je ne voterai pas pour Jean-Luc Mélenchon à la prochaine présidentielle s’il fait un nouveau deal foireux avec ce boulet du PCF.

Car il n’y a pas que la présidentielle. Il y a aussi les législatives. Sans majorité acquise, pas de gouvernement possible. Si le deal impose — et vous pouvez être sûr que le vieil appareil groggy va s’y employer — 60 % minimum de candidats communistes sur les listes “insoumises” aux législatives, même un seul (surtout sur ma circonscription), ce sera NIET !

2012 et les errements de feu le Front gauche ont suffisamment servi de leçon !

Encore une fois, c’est un avis tout à fait personnel. D’autant que je ne voterai Mélenchon que pour un seul motif : sa promesse de Constituante. Le reste de son programme, qui vient de sortir, ne me paraît toujours pas à la hauteur des enjeux pour les raisons que j’ai déjà exposées.

Mais mon pote le Partageux, lui, a un avis un peu différent…

Deal, par le Partageux

Un deal Mélenchon / PCF ? Ça paraît hautement improbable. Si Mélenchon, qui n’est pas retors qu’à moitié, a conçu l’idée des “insoumis”, c’est pour ne plus conduire de tractation entre partis.

Le PCF a fait bouffer des wagons de couleuvres à tous depuis la création du Front de gauche… Il y a tout ce qui est sur la place publique mais il y a aussi la multitude des coups tordus faits dans la discrétion. Et les gens qui soutiennent Mélenchon ne veulent plus entendre parler de négociations. Chez moi, les membres du PCF qui soutiennent Mélenchon sont aussi remontés contre leur direction que les gens du PG et d’Ensemble, c’est dire ! D’autant qu’ils se font couvrir de merde chaque jour par leurs camarades alignés sur la trajectoire sinueuse de Laurent…

Il y aura 577 candidatures d’insoumis aux législatives. Cela fait hurler le PCF qui devra accepter les conditions de candidature, écrites depuis belle lune, s’il veut en obtenir un peu. Les campagnes présidentielles et législatives seront menées de front, les candidats locaux seront de toutes les réunions électorales, présidentielles comprises, et même la charte graphique est commune aux deux campagnes. La seule mention est « France insoumise » sans mention de parti. Il y a une seule association de financement pour l’argent public et non une par parti. Etc. Des conditions que le PCF regarde encore comme inacceptables pour l’instant. 

La direction du PCF pensait que le PG et les électrons libres n’étaient pas capables d’organiser des événements comme la convention de Lille ou le pique-nique de Toulouse. Ces événements ont été scrutés à la loupe par la direction du PC. Chez moi ils regardent le collage d’affiches méthodique, les caravanes des droits, l’obstination à collecter les parrainages d’élus sans attendre ceux du PC et toutes les initiatives qu’ils se pensaient être les seuls à savoir et pouvoir organiser.

L’accord, si l’on en voit un, sera une capitulation du PCF qui va y manger son chapeau. Mélenchon a trop mangé de couleuvres et il rend la monnaie de la pièce avec les intérêts bien comptés maintenant qu’il a su se mettre en position de force… Parce que nous sommes bien d’accord pour dire que l’appareil du PCF est un boulet.

J’ai toujours fui les tambouilles électorales. Ce qui m’intéresse est de prendre en compte toutes les personnes laissées au bord de la route par notre société. C’est pour les défendre que le parti communiste a été créé. L’appareil du PCF l’a totalement oublié. Qu’il en paie la facture !