Programme du Yéti 2017 : 7. Quelques autres chantiers prioritaires

ILLUSTRATION

À côté des six chantiers majeurs vus précédemment, d’autres sont également à envisager pour restaurer une république française digne de ce nom. 

1/ La remise en état des services publics : une fois replacés sous le contrôle de l’État et des collectivités publiques, les différents services publics, tombés en pleine déshérence au fil des renoncements politiques et des coupes budgétaires, devront tous être restaurés. Sans doute les plus gros chantiers du premier pouvoir de la 6e République. Parmi ceux-là :

  • Éducation : revaloriser le statut et la formation des enseignants, redéfinir les pratiques pédagogiques, débarrasser l’éducation de seules visées professionnelles ;
  • Justice : garantir l’indépendance de la justice et son accès pour tous, empêcher l’acharnement judiciaire des plus fortunés et des grandes compagnies contre les citoyens ;
  • Santé : restaurer l’hôpital public, les services de maternité, lutter contre la désertification médicale, déprivatiser les remboursements de soins ;
  • Logement social : établir un plan de lutte contre l’extrême précarisation (plus aucun SDF dans les rues dans un délai d’un an).
2/ Médias : refonder le paysage médiatique en intégrant aux médias traditionnels ceux issus du web ; dessiner le cadre réglementaire empêchant les puissances d’argent et les lobbies de monopoliser le contenu de l’information.

3/ Économie non-marchande : Internet et le numérique ont permis l’émergence d’une économie non-marchande, productrice de valeurs ; cette économie doit être prise en compte afin d’intégrer pleinement ses acteurs dans le paysage économique et culturel du pays.
D’autres activités économiques non-marchandes sont également à prendre en considération : l’éducation des enfants et le travail à la maison, le travail encore trop souvent bénévole au sein d’associations reconnues d’utilité publique…

4/ Régime des artistes et intermittents du spectacle : ce statut doit être refondé afin de sortir de la précarité une corporation indispensable à la vie en société.

5/ Handicapés : les travaux garantissant la pleine accessibilité des handicapés dans la société ont pris un retard inacceptable qu’il convient de rattraper sous deux ans maximum.