Le Partageux

« Devant la servitude du travail à la chaîne ou la misère des bidonvilles, sans parler de la torture ou de la violence et des camps de concentration, le “c’est ainsi” que l’on peut prononcer avec Hegel devant les montagnes revêt la valeur d’une complicité criminelle. » (Pierre Bourdieu)

Partageux rencontre des personnes cabossées par notre société libérale, change leur identité et ne mentionne ni son nom, ni sa ville pour qu’on ne puisse les reconnaître.

  • Se soucier d’abord des plus pauvres, des plus faibles, des plus délaissés, des plus oubliés, des plus méprisés. Dès qu’on oublie un instant cette boussole, on désespère les humbles.
  • Mettre du sensible dans le domaine politique.
  • Attirer l’attention sur ceux qui désespèrent des organisations qui affichent des idées à des années-lumière des préoccupations d’une mère seule, d’un employé ou d’un/e intérimaire.
  • Répéter que nos ennemis sont CAC 40, Medef et capitalisme. Et pas ceux dont je ne partage pas la croyance en un dieu. Les grandes fortunes rigolent bien quand on s’étripe entre nous…
  • Attirer le regard sur ceux qui œuvrent aujourd’hui pour la société fraternelle de demain.

Et puis, quels que soient les bosses et les tracas de la vie, veiller à ce que tout s’achève malgré tout par des chansons.

Publié le 22 novembre 2015 par Le Partageux