03 novembre 2005

LA FIN D’UN MONDE

Je ne sais si vous êtes d’accord, mais j’ai tout l’impression que la fin d’un monde s’annonce. L’histoire est coutumière de ces fins de cycles qui interviennent tous les dix ou vingt ans : la Première Guerre mondiale, la grande crise de 1929, la Seconde Guerre mondiale (comme si la Première ne...

Lire la suite...

05 novembre 2005

LE DÉBUT D’UN MONDE

Plus je réfléchis au monde qu’il nous faudrait reconstruire sur les décombres de la pitoyable forteresse libérale, plus je me dis que c’est d’une simplicité enfantine, une évidence tellement criante que je ne comprends pas par quelle aberration infernale l’espèce humaine a pu s’en être autant...

Lire la suite...

07 novembre 2005

PUBLI-REPORTAGE SUR FOND DE DÉCOMBRES

Ainsi donc, ce lundi 7 novembre 2005, à l’occasion du renouvellement d’un quotidien parmi d’autres — Le Monde — France Inter déplace toute son équipe d’informations du matin dans les locaux de ce journal. Comment appelle-t-on ça, M. Paoli, vous qui êtes responsable de ce service ? Un ménage ? Un...

Lire la suite...

12 novembre 2005

UN MANQUE

Une fois de plus, sous la pression des évènements, on avait pu constater la fragilité de notre société civile, la fébrilité du Pouvoir, le recroquevillement des médias officiels. Dehors, le pays brûlait, les émeutes embrasaient les banlieues. Sur les écrans de télévision, on voyait de jeunes enfants...

Lire la suite...

17 novembre 2005

UN INTELLECTUEL NIQUE SA MÈRE !

Je n’écoute, ni ne lis plus les médias officiels. Quand d’aventure je les parcours, ce n’est pas pour l’info, mais pour savoir où en est l’adversaire. Pourtant, un titre en bas de la une de Libération (18/11/2005) a accroché mon regard : Nique ta mère ! L’auteur : Jean Baudrillard, un intellectuel...

Lire la suite...

© Chroniques du Yéti, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear